Pour sauver son entreprise, un imprimeur escroque la banque (29)

Le montant du préjudice s'élève à 245 000 euros.

Il ne pensait pas à mal. Pour sauver entreprise en redressement judiciaire, un imprimeur breton a escroqué 245 000 euros à ses deux banques (la Société Générale et la CIC) entre juin et novembre 2017, révèle le journal Ouest France.

Pour obtenir une telle somme, le patron de cette imprimerie du Sud-Finistère s’est procuré 45 fausses lettres de créance auprès de plusieurs clients et sociétés, précise le quotidien.

D’après les enquêteurs du commissariat de Quimper, cités dans les colonnes du quotidien, l’imprimeur a monté cette escroquerie uniquement dans le but de sauver son entreprise et non pour son profit personnel. La totalité de la somme détournée a ainsi servi à renflouer les comptes de l’imprimerie.

L’homme qui a reconnu les faits va être convoqué en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité devant le tribunal de grande instance de Quimper.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Jacques Dernbach - 09 Février 2018
Pour une fois que se sont les banquiers qui se sont "fait mettre"... !
Ajouter un commentaire...