L'avenir des livres imprimés est prometteur

Selon une étude de Stora Enso, les livres imprimés ne disparaîtront pas au profit des e-book et livres audio.

Le

Le papetier Stora Enso a réalisé avec le bureau d'études Opticom International une étude dans 13 pays en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, interrogeant éditeurs classiques, détaillants, imprimeurs, éditeurs de livres audio, éditeurs de livres électroniques et des entreprises qui transfèrent des livres physiques en format numérique.

L'objectif était de mieux comprendre les défis et les opportunités en matière d'édition et de consommation de livres.

"L'un des principaux résultats montre un avenir positif pour les livres imprimés", affirme Essi Lauri, vice-présidente et responsable du secteur Segment Newsprint & Book, division Stora Enso Paper.

"L'intérêt pour les livres électroniques semble plafonné, et les livres audio ne sont pas nécessairement considérés comme une autre solution aux livres physiques, mais plutôt comme un complément. Vous pouvez écouter un livre audio en conduisant une voiture ou faire du jogging, alors que la lecture d'un livre physique serait impossible", explique Essi Lauri.

Les ventes de livres numériques stagnent

Les ventes de livres électroniques représentent environ 20 % du marché au Royaume-Uni et aux États-Unis, mais elles stagnent depuis quelques années. Et surtout ces ventes n'ont pas autant affecté les ventes imprimées qu'anticipé.

En France et en Allemagne, les e-books représentent moins de 10 % du marché.
Et dans les marchés émergents, l'intérêt pour les livres électroniques semble plus faible, indépendamment de la croissance rapide des utilisateurs de tablettes et de smartphones.

De plus, seuls 8 % des interrogés estiment que les livres numériques augmenteront en volume.

Les livres audios, un complément aux livres imprimés

En revanche, les ventes de livres audio continuent d'augmenter.
Cela concerne principalement les romans policiers, les histoires vraies, les biographies, les genres romantiques et érotiques. Cependant, la majorité des répondants considèrent les livres audio comme un complément, et non une autre solution.

L'imprimé prend de plus en plus la valeur face au digital

L'étude permet de tirer une autre conclusion importante résumée par une phrase de l'un des sondés : "Plus les choses deviennent numériques, plus il y a de valeur dans le produit imprimé."

La vice-présidente explique : "Tenir un livre physique vous donne un sentiment différent de celui d'un livre électronique. C'est une expérience. La couverture du livre, le papier, les caractéristiques tactiles et les matériaux de qualité sont importants."

Certains types de livres semblent destinés à rester en format papier. Des exemples de ceux-ci sont des livres à couverture rigide, comme les livres pour enfants, les livres de photographie, les livres offerts en cadeaux et les livres liés aux passe-temps (les livres sur le Do It Yourself, le jardinage ou la cuisine).

Vos réactions
Ajouter un commentaire...

Petit Gilles 5 mois
Et j'ose aussi dire que "tenir un caractère plomb dans ses doigts" un bon corps 12 Cap et bdc en Garamond par exemple, est une autre expérience que celle de taper des lettres sur un clavier... Le toucher, le visuel et l'odeur douceâtre du plomb avec celle de l'encre et du papier, dans un atelier typographique, vous replace dans une réalité tangible, magique... ou la créativité se nourrit de la matière qui l'entoure, une atmosphère dont le cerveau humain ne peut se passer... Gilles Petit-Crispin, typo, atelier privé du Cygne typographique...

Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO