Norske Skog et sa papeterie française (88) ont un nouveau propriétaire

Endetté le papetier cherchait un repreneur depuis décembre.

Le

Le groupe papetier norvégien Norske Skog, dont fait partie la papeterie vosgienne de Golbey, change de main. Il avait déposé le bilan et avait été mis en vente en décembre dernier. Plus de 100 repreneurs potentiels ont été approchés et c'est le fond d'investissements anglais Oceanwood qui est le nouveau propriétaire des sept usines. Le montant de la transaction est estimé à 235 millions d'euros.

Le fond d'investissement Oceanwood Capital Management était le détenteur majoritaire de la dette et avait décidé d'actionner sa garantie, entraînant la mise en vente de Norske Skog AS. Et Oceanwood s'était proposé comme acquéreur.

Une dette aujourd'hui de 145 millions d'euros

"Notre premier investissement dans Norske Skog remonte à 2015 et depuis lors nous avons soutenu le groupe et nous avons travaillé ensemble d'une façon constructive, déclare John Chiang, conseiller en investissements chez Oceanwood. En novembre 2017, alors que la perspective d'une solution consensuelle pour résoudre les difficultés financières de la holding Norske Skogindustrier s'éloignait, nous avons décidé d'agir afin de protéger les activités opérationnelles du groupe."

Sur l'exercice 2017/2018 (fin au 31 mars 2018), Norske Skog a réalisé 11,8 milliards de couronnes norvégiennes (NOK) de chiffres d'affaires (1,2 milliard d'euros) et un EBITDA de 786 millions de NOK (82 millions d'euros). Sur une base pro-forma, et en excluant la partie de la dette couverte par la transaction, la dette nette du groupe Norske Skog Group s'élève désormais à 1,4 milliard de NOK (145 millions d'euros).

325 salariés en France à Norske Skog Golbey

Norske Skog emploie, en France, 325 personnes à l'usine Norske Skog Golbey spécialisée dans le papier journal et située dans les Vosges. Le groupe possède six autres sites de production de papier - en Autriche, Norvège, Nouvelle-Zélande et Australie et a une capacité de production totale de 2,7 millions de tonnes de papiers de publication (1,8 millions de tonnes de papier journal et 0,9 millions de tonnes de papier magazine satiné et couché).

Cette acquisition est soumise aux autorisations réglementaires habituelles. Elle devrait être finalisée dans 4 à 6 mois.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO