Brèves : Les petites infos de l'industrie des arts graphiques - 8 juin 2018

Un packaging de confiture Bonne Maman haut de gamme, une imprimerie braquée, une nouvelle presse Canon, la santé des cartes de vœux outre-Atlantique, de nouvelles nuances de papier... Les petites infos de la semaine.

Le

Un écrin en carton pour la confiture Bonne Maman

Surfant sur les produits événementiels, la biscuiterie Bonne Maman a créé une confiture éphémère à l'occasion de la fête des Mères 2018 (qui a eu lieu le 27 mai).
L'agence de design de produits Sub basée à Levallois-Perret a dessiné un packaging en édition limitée pour cette confiture.
Sub explique avoir emprunté les codes graphiques délicats de la cosmétique et choisi une illustration inspirée par le printemps. Le coffret destiné à être conservé a également des embossages.

Une presse Océ pour l'emballage

Canon lance l'Océ LabelStream 4000, une presse numérique jet d'encre uv roll-to-roll de 330 mm ou 410 mm de laize destinée à l'impression d'étiquettes en petites séries. L'imprimante peut produire 480 ou 680 étiquettes par min.

Les cartes de vœux ont la santé aux USA

Selon l'association professionnelle américaine de l'industrie des cartes de vœux Greeting Card Association (GCA), la majorité des éditeurs de cartes de vœux attendent une augmentation des recettes au cours des 12 prochains mois.

Nouvelles nuances de gris Conqueror chez Antalis

Le distributeur de papiers et de produits d'emballage Antalis ajoute trois nouvelles nuances de gris à la gamme de papier non couché Conqueror d'Arjowiggins.
Cette gamme conçue par Arjowigging Creative Papers est destinée à la communication institutionnelle haut de gamme.
Déjà disponible en blancs et crèmes, la gamme Conqueror s'enrichit du gris décliné en trois nuances différentes : Feather un gris décrit comme "chaleureux", Pencil un "gris neutre" et Cartridge un gris "sombre".

Une imprimerie braquée en Argentine : 320 000 euros de vignettes Panini volés

À quelques jours du début du premier match de la Coupe du monde de foot, des individus ont braqué, en Argentine, une imprimerie qui produisait les vignettes à collectionner Panini du championnat, selon un article du journal argentin La Nación.
À Munro, près de Buenos Aires, le directeur et deux employés de l'imprimerie ont dû remettre aux malfrats armés une palette de 634 boîtes de 1000 paquets de vignettes de la collection Coupe du monde 2018. Le butin représente environ 320 000 euros (le paquet est vendu 15 pesos soit 0,5 euro)  dans un pays où le salaire moyen est de 600 euros.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO