L'Écho de Vibraye, un journal imprimé depuis 113 ans par l'imprimerie Gravé

Le journal hebdomadaire propose chaque semaine les actualités locales des cantons. Il est imprimé à près de 4000 exemplaires depuis 1906.

Le

Il y a des histoires qui durent. Celle du journal L’Écho de Vibraye en fait partie. Depuis 113 ans, cet hebdomadaire est édité et imprimé chaque jeudi par l’imprimerie Gravé, à Vibraye dans la Sarthe.

L’imprimerie, elle, est vieille de 115 ans. Elle a été créée par l’arrière-grand-père de Vincent Gravé. Deux ans après la naissance de l’imprimerie, le journal a été lancé sur le conseil de clients qui souhaitaient bénéficier d’une gazette locale.

"L’imprimerie et le journal fonctionnent ensemble et se complètent très bien. Nous pouvons par exemple relayer les actualités de nos clients. C’est un journal de 20 pages quadri qui sort tous les jeudis" explique Vincent Gravé, le gérant de l’imprimerie.

Le journal traite de l’actualité locale avec reportages photo et publie également des petites annonces et annonces légales. Il est tiré chaque semaine à 4000 exemplaires. Un chiffre qui se maintient, précise Vincent Gravé.

Un journal distribué dans une cinquantaine de villages

Le journal compte 2000 abonnés et les exemplaires restants sont vendus dans les kiosques locaux. Au total, le village concerne cinq cantons, soit près d’une cinquantaine de villages.

Avec l’imprimerie, plus les correspondants de presse, l’entreprise compte dix employés. L’activité journal représente environ la moitié du chiffre d’affaires de l’entreprise. À côté l’imprimeur réalise des travaux d’imprimerie de labeur classique : carte commerciale, affiche, bulletins municipaux, programmes de fête, calendrier, etc.

"C’est diversifié, on travaille aussi bien pour les administrations que pour les entreprises ou les associations et un peu le particulier."

Coté parc machine, l’imprimeur dispose de deux presses numériques Konica Minolta et d’une presse offset Komori 4 poses 4 couleurs de la série Spica. "Les presses de la série SPICA fournissent des modifications rapides grâce à la fonction de pré-encrage (cip3) et de retrait inspirée du KHS de Komori et une gamme de systèmes automatisés."

Cette presse pour laquelle l’imprimeur a investi il y a 6 ans sera entièrement payée l’année prochaine. L’occasion pour l’imprimeur de bénéficier d’une plus grande marge de manœuvre.

 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO