L'imprimerie centenaire Gravé ouvre une succursale à la Flèche

Vincent Gravé, le gérant de l'imprimerie, se donne un an pour tirer un bilan de cette extension d'activité.

Le

L’imprimerie sarthoise Gravé, installée à Vibraye, a ouvert en novembre dernier une antenne à La Flèche, dans le sud du département. Romuald Besnier, graphiste, est chargé du site fléchois qui est équipé d’une presse numérique. L’idée de cette nouvelle installation est survenue suite à un déménagement à titre personnel.

Vincent Gravé, le gérant de l’imprimerie, se donne un an pour tirer un bilan de cette extension d’activité. Mais il se montre déjà confiant et assure que l’activité démarre bien. Depuis l’ouverture, mi-novembre, de nouveaux clients ont fait appel aux services de l’imprimeur.

Une imprimerie plus que centenaire

À Vibraye, site d’origine de l’entreprise, l’imprimerie Gravé est une institution. Il faut dire qu’elle est dans le paysage depuis longtemps. "L’imprimerie a été créée par mon arrière-grand-père il y a 115 ans", explique Vincent Gravé qui représente la 4e génération à travailler dans cette société familiale.

Elle emploie actuellement une dizaine de salariés : sept personnes à l’imprimerie et trois correspondants de presse, car l’imprimerie possède également depuis ses débuts un journal hebdomadaire, L’Echo de Vibraye (lire l’article L’Echo de Vibraye, un journal imprimé depuis 113 ans par l’imprimerie Gravé).

Une clientèle principalement locale

L’imprimeur travaille principalement avec une clientèle locale. "On est en zone rurale, on essaye de travailler dans un périmètre de 20 à 30 km autour de chez nous même si nous avons aussi des clients à Paris et au Mans".

"Il y a des collectivités, des associations, des entreprises, et un peu de particuliers", détaille Vincent Gravé. L’imprimeur réalise tous les travaux classiques de labeur.

"On fait de l’impression numérique et offset pour les plus gros volumes. On peut répondre à de petites et grosses séries. On peut aussi bien imprimer 200 cartes de visite que 70 000 prospectus."

De gros investissements il y a 6 ans

Côté parc machine, l’imprimerie a réalisé de gros investissements il y a 6 ans. Elle dispose de deux presses numériques Konica Minolta, l’une à Vibraye l’autre à la Flèche, et d’une presse offset Komori 4 poses 4 couleurs de la série Spica à Vibraye.

"D’après moi, un imprimeur de labeur qui n’a pas aujourd’hui au moins une 4 couleurs 4 poses et une presse numérique ne peut plus suivre. Il faut être capable de faire du rapide et bien en presse numérique sur des courts tirages, et des choses en plus gros volumes pour avoir une clientèle plus conséquente en chiffre d’affaires."

Quand il a commencé le métier, Vincent Gravé travaillait en typographie. "Je me souviens avoir fait de grandes affiches pour des ventes de notaires, on faisait les lettres une par une. Dans la journée quand on avait composé, tiré l’affiche et démonté c’était bien."

Plus d'infos sur la société Imprimerie Grave
Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Imprimerie Grave dans le classement de l'imprimerie
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO