Les briques alimentaires bientôt mieux valorisées

Le PolyAl deviendrait un matériau secondaire pour l'industrie plastique.

Le

Le géant suisse fabricant d'emballages alimentaires Tetra Pak et le groupe français de gestion des ressources Veolia mettent en place un partenariat pour recycler l'ensemble des composants des briques alimentaires usagées dans l'Union européenne d'ici 2025.

Une brique alimentaire et son bouchon sont composés, en moyenne, de 75 % de carton, 20 % de plastique et 5 % d'aluminium. Toutes les fibres de carton récupérées sont converties en pulpe de papier et utilisées dans des produits industriels et de grandes consommations. Mais le mélange de polymères et d'aluminium (PolyAl) récupéré n'a pas la même fin.

"En France le recyclage du PolyAl est actuellement de l'ordre de 30 à 35 % pour le recyclage matière, le reste est incinéré avec une valorisation énergétique" précise Carole Fonta, directrice générale d'Alliance Carton Nature, association qui réunit les fabricants de briques alimentaires Tetra Pak, SIG Combibloc et Elopak.

De la matière pour créer du mobilier et des emballages 

Le projet de Tetra Pak et de Veolia est d'extraire le PolyAl pour le traiter dans des usines dédiées et s'en servir comme matière plastique dans la plasturgie pour créer par exemple des caisses ou du mobilier.

Dans le monde, plusieurs entreprises valorisent déjà le PolyAl, comme en France Urban'Ext, entreprise basée près de la Rochelle, qui fabrique du mobilier urbain et d'extérieur. Et depuis plusieurs années, Alliance Carton Nature lance aux étudiants de l'Ecole nationale supérieure de création industrielle de Paris (ENSCI) le défi d'explorer les possibilités de création du PolyAl. Mais l'association de ces deux grandes entreprises pourraient généraliser cette pratique.

Les emballages usagées valorisés rendant le recyclage viable

Tetra Pak estime que la valeur globale des briques alimentaires usagées doublera ce qui permettra de rendre la chaîne de valeur de la collecte et du recyclage viable.

"L'ensemble des matériaux qui composent les briques alimentaires peut être entièrement recyclé en des objets nouveaux et utiles, explique Lisa Ryden, directrice recyclage chez Tetra Pak. Notre approche du recyclage implique de travailler avec de nombreux partenaires, tout au long de la chaîne de valeur, parce qu'une chaîne n'est jamais aussi solide que son maillon le plus faible. Le défi en Europe est de parvenir à réaliser des économies d'échelle et à faire du PolyAl un matériau secondaire à haute valeur ajoutée."

Ce partenariat sera lancé dans l'Union européenne, puis étendu à l'Asie et à d'autres marchés partout dans le monde.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO