Cession de deux sites français pour finaliser le rachat d'Europac par DS Smith

Les deux sites en France de DS Smith qui doivent changer de main emploient environ 230 personnes.

Le

La Commission européenne a autorisé le 14 novembre le projet d'acquisition d'Europac par DS Smith, tous deux fabricants de produits en papier et d'emballages. Cette autorisation est subordonnée à la cession de trois usines : l'une usine au Portugal et de deux en France en Normandie, DSS Normandie à Saint-Amand dans la Manche qui emploie 194 salariés et DSS Normandie Cabourg dans le Calvados où travaillent 34 personnes.

DS Smith a annoncé son projet d'acquisition d'Europac en juin dernier (lire Europac bientôt chez DS Smith ?). L'enquête de la commission européenne s'est focalisée sur les marchés du carton ondulé et des plaques et caisses en carton ondulé.

La commission a craint que le projet de rachat réduise "de manière significative le niveau de la concurrence" le marché des plaques et caisses en carton ondulé au Portugal, étant donné que la nouvelle entité aurait occupé une place de leader, et le marché des caisses en carton ondulé dans l'ouest de la France, "compte tenu de la part de marché combinée importante de DS Smith et d'Europac et de la perte de pression concurrentielle engendrée par l'opération".

DS Smith a donc proposé de céder l'usine d'Europac à Ovar au Portugal, qui fabrique et fournit des plaques et des caisses en carton ondulé au Portugal et deux usines de DS Smith en France, à Saint-Amand et à Cabourg, qui produisent des plaques et des caisses en carton ondulé destinées à l'ouest de la France, notamment la Bretagne.

DS Smith et Europac s'engagent aussi à transférer ou céder les contrats clients qui s'y rapportent parallèlement aux usines cédées.

Ces engagements suppriment totalement le chevauchement sur les caisses en carton ondulé en France entre DS Smith et Europac et écartent, au Portugal, "tout risque de verrouillage lié aux caisses en carton ondulé, de sorte que l'opération n'entraînera qu'une faible augmentation de la part de marché de moins de 5 %".

Aucune information n'est pour l'instant communiquée concernant les futurs propriétaires de ces trois sites.

L'acquisition devrait être finalisée d'ici la fin de 2018.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO