L'impression de journaux américains visée par une cyberattaque

Plusieurs grands titres n'ont pu être entièrement distribués pendant une semaine.

Le

Le 28 décembre 2018, les journalistes ont eu le plus grand mal à travailler. Un piratage informatique a perturbé l'impression et la distribution de plusieurs journaux américains, comme le Wall Street Journal, le Los Angeles Times, Le Chicago Tribune ou encore Le Baltimore Sun.

L'attaque par des logiciels malveillants, considérée dans un premier temps comme une panne technique, a été lancée sur les serveurs utilisés par Tribune Publishing, entreprise de médias travaillant avec plusieurs titres de presse écrite à travers le pays.

Cela a entraîné des retards de distribution dans l'édition du samedi du Los Angeles Times, du Chicago Tribune, du Baltimore Sun et d'autres journaux partageant la plateforme de production de Los Angeles. L'attaque aurait également affecté la distribution du New York Times et du Wall Street Journal, qui partagent une imprimerie à Los Angeles pour certaines éditions. Impossible cependant de quantifier le nombre d'exemplaires touchés par ce piratage.

Des pages qui disparaissent des serveurs

"Dans la salle de presse de l'Union-Tribune, nous savions que quelque chose n'allait pas vendredi (...), relate dans ses colonnes Adrian Vore, journaliste du San Diego Union-Tribune. Nous ne pouvions pas nous connecter au système de production de pages. Nous avons trouvé un autre moyen d'y accéder (…). Cette nuit-là, cependant, nous avions du mal à transmettre des pages à l’imprimerie de Los Angeles, mais nous pensions toujours que les pages passaient. (…) Nous ne savions pas dans la salle de presse que les problèmes résultaient d'une cyberattaque". 

Au cours de la semaine, les virus ont fait disparaître de nombreuses pages de journaux des serveurs. Les lecteurs ont par exemple été privés de leur page météo plusieurs jours. Puis les choses sont peu à peu rentrées dans l'ordre grâce aux efforts des informaticiens.

Une attaque en provenance de l'extérieur des États-Unis

D'après les informations des médias américains, cette cyberattaque proviendrait de l'extérieur des États-Unis. Katie Waldman, porte-parole du département de la Sécurité intérieure (DHS), a déclaré au Guardian, que le groupe étudiait la situation : "Nous sommes au courant de rapports faisant état d'un cyber incident potentiel affectant plusieurs médias. Nous travaillons avec notre gouvernement et nos partenaires de l'industrie pour mieux comprendre la situation".

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO