Manifestation contre le plan social de la papeterie Ahlstrom-Munksjo (55)

© Google street view

80 personnes devraient être licenciées sur les 200 que comptent la papeterie.

Environ 300 personnes ont manifesté dans les rues de Stenay dans la Meuse, samedi 19 janvier. Salariés et habitants veulent dénoncer le plan social annoncé fin octobre 2018 de la papeterie Ahlstrom-Munksjö (lire La papeterie Ahlstrom-Munksjo de Stenay ferme une machine). 80 personnes doivent être licenciées sur l'effectif de 200.
Une quinzaine d'élus ont participé à cette manifestation. Les modalités du plan social sont encore en discussion jusqu'au 9 février selon France 3.

L'usine de Stenay est spécialisée dans la fabrication de papiers couchés une face pour les applications d'étiquettes et graphiques et dans le papier pour l'industrie de l'emballage alimentaire. Ahlstrom-Munksjö explique ces licenciements par la surcapacité des produits couchés une face en Europe ainsi que la hausse du coût des matières premières.

À l'annonce de ces licenciements, Stéphane Perrin, maire de Stenay et conseiller départemental du canton, déclarait au journal l'Est républicain : "J'ai pris un grand coup sur la tête. La papeterie de Stenay, c'est 5 % de l'emploi sur notre ville, c'est énorme. Quand on pense que 84 foyers vont être concernés, ça fait mal. Pour nous, c'est une catastrophe."

Ahlstrom-Munksjö souhaite arrêter l'une des machines pour concentrer les commandes sur la plus grande machine à papier (PM3) de l'usine de Stenay.

En France, Ahlstrom-Munksjö compte environ 1 800 employés travaillant sur huit sites de production, deux centres de recherche et développement et un bureau de vente. En termes de nombre de salariés, la France est le deuxième pays du groupe derrière les États-Unis.

Plus d'articles sur les chaînes :

Meuse
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...