Emballages : comment fait cette ville du Guatemala pour appliquer le zéro plastique ?

San Pedro de la Laguna au Guatemala

Pour se passer du plastique, les habitants de la ville Maya de San Pedro au Guatemala, reviennent à des méthodes plus anciennes, et durables.

Comment fait la ville Maya de San Pedro de la Laguna au Guatemala pour vivre sans plastique ? Car depuis 2016, une loi votée à la majorité par le conseil municipal interdit l’usage de plastique et punit d’une amende d’environ 2000 dollars les commerçants qui en proposent.

Dans un reportage vidéo diffusé par AJ+ français le maire de San Pedro explique les conséquences de cette mesure :

« En moins d’un an, nous avons réduit notre consommation de plastique de 80 %. Nous avons fait du porte-à-porte pour sensibiliser et éduquer notre peuple sur l’importance du rôle que chacun d’eux doit jouer pour sauver notre planète ».

Alors comment font-ils ?

Ils reviennent à des méthodes plus anciennes, et durables : l’utilisation de serviettes en tissu ou de feuilles de bananier pour envelopper les produits, ainsi que de paniers tissés pour les porter. Les sacs en papier sont également utilisés et transformés en compost quand ils ne sont plus utilisables.

Cette loi a notamment pour but de préserver le lac Atitlán, au bord duquel est située la ville. Des pêcheurs se sont spontanément proposé de nettoyer le lac de tous ses détritus et la ville a lancé son propre système de recyclage. Un engagement écologique qui ne rapporte ni argent ni votes, mais qui préserve l’environnement, explique le Maire.

En Europe, l’interdiction du plastique à usage unique

En Europe, l’interdiction d’une dizaine de produits en plastique à usage unique a été annoncée pour 2021. Pailles, couverts, assiettes, cotons-tiges en plastique seront interdits sur l’ensemble du territoire européen. Ces objets en plastique représenteraient aujourd’hui 70 % de tous les déchets marins.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...