Marchés des papiers graphiques : perspectives 2019

Copacel livre ses perspectives 2019 pour les marchés des papiers graphiques. Le rythme d'érosion de la demande en papiers graphiques devrait ralentir en 2019.

La baisse de la demande devrait ralentir

Selon Copacel (Union française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses), le rythme d’érosion de la demande en papiers graphiques devrait ralentir en 2019, sous l’effet d’une diminution du rythme de réduction de la consommation de certains secteurs (ex. : magazines).

Une analyse sur les imprimés publicitaires souhaitée

Pour l’organisation syndicale, l’usage du papier à des fins publicitaires constitue un point d’attention particulier.

« Une restriction d’usage ou une interdiction de la publicité portée par certaines ONG, qui l’assimilent à des déchets car elles considèrent la publicité comme néfaste ou inutile, doit en effet faire l’objet d’une analyse rigoureuse de sa contribution sociale, économique et environnementale. »

La réduction des capacités graphiques va continuer

Pour préserver l’équilibre entre l’offre et la demande, les plans de réduction des capacités graphiques (ou de conversion des sortes graphiques vers des spécialités ou des papiers/cartons d’emballage) se poursuivront en 2019 en Europe comme ailleurs dans le monde (Amérique du Nord), prévient Copacel.

En ce qui concerne la dynamique d’évolution de prix, Copacel rappelle qu’elle sera notamment déterminée par l’évolution des cours de la pâte.

Attention particulière sur les producteurs de papiers canadiens

Enfin, l’organisation appelle à une attention particulière sur les producteurs canadiens de papiers d’impression-écriture, « qui sont de plus en plus présents sur les marchés exports (les États-Unis essentiellement, surtout depuis la suppression des taxes américaines), et qui cherchent également à gagner des parts de marché en Europe. »

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...