Malgré une situation chaotique, le Moulin à papier de Brousses continue ses activités

Créations papier pour l'artiste Guy Novelli

Après les inondations dans l'Aude, le Moulin à papier de Brousses est toujours à la recherche de soutiens pour l'aider à réparer les dégâts.

Le 15 octobre dernier, l’Aude a été touchée par des inondations. Si le Moulin à papier de Brousses n’a pas été directement touché, les abords du moulin ont subi d’importants dégâts, entraînant entre autres des problèmes d’arrivée d’eau.

La terrasse et la passerelle, qui permettent aux visiteurs d’attendre à l’entrée du Moulin, ont également été touchées. Situé dans le département de l’Aude, à 20 minutes au nord de Carcassonne, le moulin est installé au bord d’une rivière qui s’appelle la Dure.

Le Moulin appelle aux soutiens

Six mois après, le Moulin n’a pas encore achevé les travaux de réparation et continue les démarches et demandes d’aide.

« Je suis en train de conclure un dossier pour la Fondation de France qui devrait nous apporter un petit soutien », explique André Durand.

La Région a également participé, et le Moulin prépare un dossier pour lancer une campagne de financement participatif.

« Il y a beaucoup de choses à réparer mais le Moulin fonctionne, les visites se font, nous avons réussi à maintenir l’essentiel de l’activité économique. »

Dans la région de Carcassonne et Trèbes, de nombreuses routes et ponts sont encore endommagés. Les crues dévastatrices ont entrainé la mort de 15 personnes, et des milliers de personnes ont été sinistrées.

Le Moulin organise un grand salon de la calligraphie en octobre

En dehors des difficultés matérielles, le Moulin de Brousses continue à vivre sa vie de papetier.

« Nous avons de plus en plus de commandes du milieu artistique, d’ateliers de gravure, notamment avec l’atelier Dugrip Picard Jacomet (DPJ) à Sète qui fait de la xylogravure et édite des artistes locaux. »

Cette année, le Moulin veut aussi redynamiser son activité. Après deux ans d’arrêt, la Nuit des Papyvores reprendra cet été le 22 août avec concert et défilé de robes en papier.

Exposition de robes en papier créées au moulin par la plasticienne Catherine Cappeau.
Kakemono créé pour l'artiste Guy Novelli. Papiers imprimés avec plaque métal rouillée.

Mais surtout, le Moulin organise le 1er weekend d’octobre son premier salon de la calligraphie qui réunira 23 calligraphes de différentes nationalités (japonais, chinois, coréen, tibétain, mongol israélien…).

« C’est le point fort que nous avons mis en place pour cette année », se réjouit André Durand.

Le Moulin de Brousses est le dernier moulin à papier en activité de la région Occitanie. Avec cinq personnes qui y travaillent à l’année et 7 personnes l’été, il est ouvert 365 jours par an.

Plus d'articles sur les chaînes :

Aude
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...