La papeterie belge de Stora Enso probablement à l'origine d'une infection mortelle de légionellose

La fabrique de papier belge du groupe Stora Enso a été reconnue par l'agence flamande de la santé comme "une source possible" d’un foyer de légionellose en cours depuis avril et qui a causé la mort de deux personnes.

Depuis avril, la légionellose sévit dans la municipalité belge d'Evergem près de Gand. Une vingtaine de personnes ont été atteintes par cette maladie pulmonaire et deux hommes en sont décédés en cours du mois de mai.

Les autorités sanitaires belges se sont concentrés sur une contamination par les tours de refroidissement situées dans la zone du canal de Gand. Des échantillons d'eau ont été prélevés dans 17 entreprises. Et l'agence de la santé flamande (Agentschap Zorg en Gezondheid) a indiqué, lors d'une conférence en mai dernier, avoir identifié la source de cette maladie qui prolifère dans l'eau sans préciser le nom de l'entreprise.

Mardi dernier, le groupe papetier Stora Enso, dans un communiqué de presse, reconnaît que son usine de papier recyclé est la "source possible d'infection par la bactérie Legionella" identifiée par l'agence de santé. 

"L'usine a pris des mesures – comme des installations de prélèvement et des désinfections – en étroite coopération avec les autorités et des experts internationaux en matière de légionellose, indique le directeur du site belge, Chris De Hollander.  En plus des désinfections requises, nous avons décidé d'arrêter la tour de refroidissement afin de procéder à un nettoyage et à une désinfection approfondis et uniques."

Cette tour sera redémarrée seulement après approbation par l'agence flamande de la santé.

L'enquête de l'agence de santé est toujours en cours.

Plus d'articles sur les chaînes :

Belgique
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...