Panorama chiffré de la production d'imprimés en France

Meuble de typographe au Musée de l'Imprimerie de Nantes.

Chaque trimestre, l'Idep publie dans sa Lettre Économique les derniers chiffres du secteur de l'imprimerie.

Production globale des imprimés

Dans sa lettre économique d’avril 2019, l’Institut de développement et d’expertise du plurimédia (Idep) dresse un panorama chiffré du secteur de l’imprimerie (chiffres de l’année 2018).

Quatre fois par an, la lettre de l’Idep fournit les principaux indicateurs décrivant l’activité du secteur.

La production globale d’imprimés a baissé de 1,5 % en 2018 par rapport à 2017. Cette baisse a été observée dans tous les segments, à l’exception des hebdomadaires, comme on peut le voir dans le tableau suivant.

À la même période, la production industrielle manufacturière s’est redressée de 0,7 %, indique l’Idep.

Crédit : lettre économique de l'Idep.

À noter qu’en comparaison, la production globale d’imprimés a baissé en 2018 de 1,6 % en Allemagne et de 3,1 % en Italie, par rapport à 2017.

Pour ce qui est du commerce extérieur, les importations d’imprimés, tous marchés confondus, ont baissé en 2018 de 5 %, soit 32 631 tonnes, par rapport à 2017. Elles s’élèvent à 669 904 tonnes.

Les exportations ont, elles, diminué de 16 %, soit 27 447 tonnes sur un volume total de 142 854 tonnes.

Quelles sont les préoccupations principales des imprimeries ?

L’Institut s’intéresse aussi aux sujets qui préoccupent le plus les imprimeurs.

D’après un baromètre réalisé par le cabinet I+C, il s’agit, dans l’ordre : des carnets de commandes (51 % de citations), du prix d’achat des matières premières (34 %), de l’évolution des prix de vente (33 %), des difficultés de trésorerie (27 %), des difficultés de recrutement (21 %) et des contraintes règlementaires (20 %).

L’Idep précise que les "diffucltés de recrutement" fait son apparition dans le classement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...