La défense du papier : une lutte constante

441 entreprises ont supprimé leurs allégations infondées concernant le papier et l'environnement depuis 2010 dont 38 sur les six derniers mois.

"Zéro papier pour l'environnement !", "Sauvez les arbres, choisissez la facture électronique !"... L'association internationale Two Sides s'est donné pour but de lutter contre les arguments écologiques erronés ou trompeurs utilisés par les entreprises au sujet du papier.

"De nombreuses entreprises, notamment les organismes financiers et d'assurance, les opérateurs téléphoniques ou les services publics, assurent encore la promotion des moyens de communication électroniques en faisant usage d'arguments écologiques infondés concernant le papier", explique l'association constituée d'acteurs de la chaîne graphique.

Au cours du premier semestre 2019, Two Sides a analysé la communication de 102 organisations et entreprises à travers le monde. Et parmi elles, 69 avaient recours à des allégations infondées sur l'impact du papier et de l'imprimé sur l'environnement. Jusqu'à présent, 38 ont retiré ou modifié leur message après avoir été interpellées par Two Sides.

Depuis 2010, ce sont 441 entreprises ont changé leurs communications après l'intervention de l'association. Les secteurs les plus concernés sont les opérateurs de télécommunication, les banques et assurances, les services publics locaux et les administrations.

"Nous sommes très heureux que nos démarches rencontrent une réponse positive auprès de certaines des entreprises et marques les plus connues, déclare Martyn Eustace, président de Two Sides. Mais ces allégations sans cesse renouvelées nécessitent une attention constante. Alerter les entreprises sur les allégations infondées est aussi important pour elles et la réputation de leurs marques car les consommateurs n'acceptent plus le greenwashing."

Il déplore également : "Mais nos recherches établissent que ces messages trompeurs ont également un impact sur la perception que les consommateurs ont du papier. Ce préjudice porté à la filière du papier et de l'imprimé nécessite de réagir, pour aider le consommateur à faire des choix en connaissance de cause." 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...