Près de 1800 emplois créés en 2018 par l'industrie européenne papetière

Et pour la première fois depuis 1990, le nombre d'usines liées au papier est en hausse.

La Cepi, la confédération européenne de l'industrie du papier, publie le bilan de son activité en 2018. L'an dernier, les membres de l'organisation ont produit 92,2 millions de tonnes de papier et de carton, soit autant qu'en 2017.

"Nos données pour 2018 confirment la tendance de longue date à l'augmentation de la production dans les secteurs de l'emballage, de l'hygiène et du papier spécial, tandis que le papier graphique continue de diminuer en raison de la baisse de la demande", indique l'association.

Malgré le nombre de fermetures en France (notamment Arjowiggins), le nombre d'usines liés au papier est en hausse, et ce pour la première fois depuis 1990. Aujourd'hui, il existe 897 usines en Europe, soit neuf de plus en 2018. 1780 emplois ont été créés (180 852 salariés contre 179 072 en 2017) et le chiffre d'affaires total est en hausse de + 3 %.

Les émissions de CO2 liées à l'exploitation sont en baisse constante, tandis que la production de papier et de carton est restée stable, illustrant les investissements importants de l'industrie dans les technologies de décarbonisation et l'amélioration de l'efficacité énergétique.

Les exportations de produits de papier et de carton augmentent, notamment en Amérique du Nord, avec un total de 20,6 millions de tonnes, soit + 1,1 % par rapport à 2017. Les importations augmentent de 3,3 %. L'Europe reste un exportateur net et la première zone d'exportation du monde.

Le taux de recyclage en 2018, c'est-à-dire la proportion de la consommation de papier et de carton recyclé, a légèrement diminué, passant de 72,4 % à 71,6 %, en raison des flux commerciaux, comme une importante érosion des exportations de papier recyclé (- 6,1 %).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...