CP Bourg annonce un plan de restructuration, les salariés sous le choc

Le constructeur belge de machines de finition justifie ces mesures par la forte concurrence et la diminution du chiffre d'affaires.

Jusqu’à 77 salariés licenciés à partir du premier trimestre 2020

La direction de CP Bourg, à Ottignies en Belgique, a annoncé son intention de licencier jusqu’à 77 salariés à partir du premier trimestre 2020. L’usine compte à l’heure actuelle 171 employés. La direction a rencontré les syndicats lundi sur le site de l’usine.

Le constructeur belge de machines de finition justifie ces mesures par la forte concurrence et la diminution du chiffre d’affaires. Le carnet de commandes de l’entreprise ne serait plus assez rempli.

Vers une délocalisation ?

D’après le journal belge Le Soir qui rapporte les propos des syndicats, presque toute la production pourrait être supprimé pour être délocalisée vers un pays où le coût salarial est plus bas. Resterait sur le site d’Ottignies, l’assemblage, la validation, la recherche et développement, les commerciaux et l’expédition. Les médias belges évoquent des employés sous le choc.

Déjà une restructuration en 2016

Les syndicats sont d’autant plus surpris que l’entreprise avait été l’objet d’une restructuration en 2016 qui devait assurer la pérennité de l’entreprise. Ce plan avait entraîné le départ de 70 personnes.

En outre, les syndicats mentionnent un rapport de gestion datant de septembre 2019 dans lequel aucune difficulté n’était évoquée, rapporte Le Soir. C’est pourquoi ils redoutent qu’un élément déclencheur non encore dévoilé soit la cause de l’annonce de cette restructuration. 

En 2009, l’entreprise avait également appliqué un plan de restructuration qui avait conduit au licenciement d’une vingtaine d’employés.

Une prochaine rencontre entre les syndicats et la direction est prévue le 25 novembre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...