Coronavirus et transport : une étiquette à coller sur les palettes des emballages indispensables

Ce document identifie et facilite le transport des marchandises des secteurs alimentaire, pharmaceutique et sanitaire à travers l'Europe.

Depuis les consignes sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus, certaines marchandises en Europe ne sont plus acheminées normalement posant des problèmes à des secteurs essentiels comme l'alimentaire ou la pharmaceutique. Et les temps d'attente dépassent parfois les 24 heures, même pour les fournitures médicales, indique l'Union européenne.

Les emballages indispensables pour les secteurs alimentaire, pharmaceutique et sanitaire

"Les chauffeurs regardent le contenu des cartons, leurs destinations et peuvent refuser le transport. Cela pose des questions sur certaines marchandises : qu'est-ce qui est prioritaire, qu'est-ce qui ne l'est pas ?" déplore Pierre Forcade, délégué général de l'Union nationale des fabricants d'étiquettes adhésives (UNFEA). Et beaucoup d'emballages se voyaient ainsi refouler. "Pourtant, les emballages et les étiquettes sont indispensables pour les secteurs pharmaceutiques ou alimentaires. Les bouteilles de gels hydroalcooliques, par exemple, ont besoin d'une étiquette pour être identifiées."

Désormais, une étiquette collée sur les palettes et traduite en plusieurs langues permet de lutter contre ce refus de transports des emballages. "Elle est destinée à la filière emballage et étiquette pour identifier les marchandises des secteurs en tension, c'est-à-dire aux emballages liés à la pharmaceutique, aux produits alimentaires et aux industries qui fabriquent des produits d'entretien sanitaire" explique Pierre Forcade.

L'ECMA et la Finat à l'origine de ce document

"Cette étiquette de palette est le résultat du travail des fédérations ECMA (l'association européenne des fabricants de carton, NDLR) et Finat (l'association européenne de l'industrie des étiquettes auto-adhésives, NDLR). Elle a été validée par toutes les autres fédérations du secteur".

Une étiquette efficace et sans abus

Les transporteurs en Europe ont été avertis par les fédérations que c'est l'étiquette de référence pour les emballages importants. "Et nous n'avons plus désormais de remontée de la part de nos adhérents, qui l'utilisent depuis mercredi, de refus de transport. De notre côté, tout le monde joue le jeu, il n'y a pas d'abus" assure Pierre Forcade.

Imprimée en A4 sur papier 80g/m2 ou sur papier adhésif pour palette, l'étiquette disponible au format PDF sur le site de l'UNFEA est à coller sur les faces verticales des palettes. Certains fabricants d'étiquettes la mettent à disposition des fournisseurs qui n'ont pas la capacité d'imprimer des étiquettes. "C'est tout le réseau UNFEA qui coopère !"

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...