Belle progression de la production d'emballages offset en France

Le segment européen emballage-étiquette lors de la semaine du 20 avril 2020 comparé aux volumes produits l'an dernier. © Heidelberg

Mais l'impression commerciale (hors livre, grand format, presse et emballage) est durement touchée dans l'Hexagone selon les chiffres d'Heidelberg.

Devant la crise de coronavirus qui affecte l'économie mondiale, le fabricant allemand Heidelberg partage son rapport Climat de l'industrie des arts graphiques. Ce rapport compile les données anonymisées des volumes de production de 5000 presses offset (pour plus de détails sur l'élaboration de ce rapport, lire Pour contrer la crise du coronavirus Heidelberg partage les données des presses offset de ses clients).

Sur une carte, ces données de production sont comparées aux volumes de l'an dernier à la même période. L'échelle va de 1 en rouge foncé (impact grave du Covid-19 sur la production) à 8 en vert foncé (production supérieure au niveau de l'an dernier), le 7 ou vert clair représente la production au niveau de l'année dernière.

Voici les résultats de l'impact de cette crise sur l'impression commerciale et sur l'impression étiquette-emballage de la semaine du 16 mars jusqu'à la semaine du 20 avril 2020.

Au 16 mars, sur le segment impression commerciale, la France, avec un niveau à 2,6, est le pays le plus touché suivi de peu près par l'Italie. Puis l'Italie reprend des couleurs pour arriver à la semaine du 20 avril à un niveau de 4, la France, quant à elle, descend à 1,5, mais reste devant le Brésil, l'Inde et la partie sud de l'Afrique.

Sur le segment étiquette-emballage, la France tire son épingle du jeu, avec en moyenne, une hausse de la production atteignant le niveau 8 lors de la semaine du 20 avril.

À l'échelle mondiale, Heidelberg note la production d'impression stable, voire supérieure, par rapport aux années précédentes jusqu'à la mi-mars 2020. Le déclenchement de la pandémie de coronavirus et l'arrêt dû au confinement ont entraîné une réduction significative du volume d'impression dans le monde, en particulier dans le secteur de l'impression commercial.

Pendant la pandémie de coronavirus, la production d'imprimés en Chine a chuté jusqu'à 80 % par rapport aux volumes habituels, puis elle s'est redressée avec la baisse de l'épidémie. Elle est aujourd'hui revenue au niveau de l'an dernier dans les deux segments de marché, commercial et emballage-étiquette.

Le segment de l'emballage-étiquette est très stable sur cette période, principalement en raison de la demande croissante d'emballages alimentaires et pharmaceutiques. Cependant, dans certains pays, Heidelberg remarque des problèmes d'approvisionnement locaux, comme l'arrêt de la production de papier en Inde, qui impactent négativement ce segment.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...