Monsieur le président, n'oubliez pas le livre !

Avec une baisse de chiffre d'affaires de 80 % pendant le confinement, le secteur du livre s'inquiète pour son avenir.

Dans une lettre ouverte publiée dans Le Monde le 23 mai 2020 et intitulée "Monsieur le président de la République, n'oubliez pas le livre !", un collectif de 625 auteurs, éditeurs et libraires demande au président de la République un plan de relance pour la filière absente des annonces faites le 6 mai par le chef de l'État.

La fermeture imposée par la crise sanitaire a durement touché les revenus des librairies, se répercutant sur l'ensemble de la chaîne du livre.
"La fermeture complète des librairies a entraîné, pour celles-ci, une perte de la quasi-totalité de leur chiffre d'affaires et de plus de 80 % pour les maisons d'édition, souligne le collectif. Distributeurs, diffuseurs et imprimeurs ont de ce fait été lourdement affectés. Les auteurs, privés de ventes de livres et de rencontres rémunérées, connaissent une perte de revenus sans précédent. Le monde du livre est en danger".

Le Syndicat de l'édition (SNE), signataire de cet appel, appuie dans un communiqué : "C'est tout le secteur qui est en péril. Si un plan de relance ambitieux en faveur du livre et de la lecture n'est pas enclenché, de nombreux acteurs vont disparaître, d'autres vont devoir lutter pour seulement survivre. (…) C'est maintenant ou jamais."

Des pistes sont proposées, comme les exonérations totales de charges ou la mise en place du chèque Lire ou un Pass lecture.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...