UPM ferme la plus ancienne papeterie européenne dans les Vosges

Rachetée par UPM en 1978, l'usine à papier de Docelles, dans les Vosges, avait été créée en... 1478 !

Avec la fermeture de l'usine à papier du Grand-Meix, à Docelles, dans les Vosges, se clôt une histoire industrielle débutée il y a 536 ans, sur les bords de la Vologne.

Celle d'une usine qui a toujours fabriqué du papier, et qui sera parvenue, tout au long de son existence, à survivre à la peste de la Prévôté de Châtenois en 1506, à la Guerre de 30 ans, à la Révolution française et à sa terreur, à deux guerres mondiales et à la crise de 1929...

Une résiliance rare, parfait exemple de l'histoire industrielle d'une vieille nation et l'effondrement actuel de sa compétitivité, dans un monde désormais ouvert.

Car l'usine à papier de Docelles va fermer ses portes par manque de compétitvité, son propriétaire actuel, le Finlandais UPM Kymene ayant décidé de concentrer sa production sur des sites plus importants, aux coûts plus faibles, notamment situés en Allemagne...

Selon nos informations, deux repreneurs auraient manifesté leur intérêt pour cette papeterie, qui emploie 161 salariés, et qui dispose d'une capacité de production annuelle de 160 000 tonnes de papier bureautique et de papier pour enveloppes.

Un site certes petit, mais plutôt moderne, qui a bénéficié de 26 millions d'euros d'investissement en 2006.

Un site certifié FSC, PEFC, Iso 9001, Iso 14001 et OHSAS 18001.

Plus d'articles sur les chaînes :

Vosges
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...