Le métier de Conducteur de machine à papier

Le Conducteur de machine supervise la fabrication de papier, à partir de pâte à papier, par des machines extrêmement puissantes, qu’il manipule depuis une salle des opérations grâce à des processus automatisés.

Ses missions

Le Conducteur de machine à papier commande des machines de production qui transforment de la pâte à papier en papier. Il contrôle les machines et le processus de fabrication pour obtenir un papier de qualité. Pour réaliser du papier, il contrôle le raffinage et l'ajout d’additifs. Ensuite, la pâte à papier est égouttée, pressée, séchée sous vapeur, mise en bobine et découpée en feuille. Il conduit donc les machines depuis une salle de contrôle et choisit les paramètres de fabrication (degré d'humidité, grammage…). Il vérifie également les machines, change les habillages et vérifie la qualité du papier.

Ses compétences et qualités

Le Conducteur de machine à papier possède des compétences techniques pour pouvoir gérer les problèmes des machines, sait utiliser les logiciels de commandes de machines…

Il se doit d'être vigilant, rigoureux, d'avoir une bonne résistance physique car le rythme de travail peut être fatigant, d'être habile et d'avoir le sens des responsabilités. Enfin, les entreprises du secteur appartenant à des groupes américains ou scandinaves, le Conducteur de machine à papier peut maitriser l'anglais pour faciliter son embauche.

Son environnement de travail

Le Conducteur de machine à papier exerce son métier au sein d'un atelier d'une entreprise papetière (fabrication de papier, laboratoire de recherche). Il doit travailler dans le respect des règles de sécurité et dans un environnement bruyant, causé par le bruit des machines, qui peut être humide (création de la feuille) ou au contraire sec (séchage de la feuille), même si aujourd'hui le contrôle se fait depuis une salle des machines. Il travaille en équipe et souvent par roulement (3x8 ou 5x8) puisque la production tourne en continu, il peut donc travailler de nuit.

La majorité des postes se trouvent en province, plus qu’en Ile-de-France et ¾ des entreprises de l’industrie papetière ont été racheté par des groupes scandinaves ou américains.

Sa formation

Le Conducteur de machine à papier possède en général un BTS Industries papetières option production. Cependant, encore une fois, tout dépend de son entreprise, région, âge… Plusieurs formations existent dans le domaine de l'industrie papetière allant du niveau CAP à BTS. Quelques exemples : CAP Conduite de systèmes industriels, option papier-carton, Bac Pro Industries des pâtes, papiers et cartons, Bac pro Pilotage de Système de Production Automatisée (PSPA). Des qualifications professionnelles existent également tel que le CQP Conducteur de machine à papier ou encore des stages de perfectionnement proposés par l’IRFIP (Institut pour la Recherche et la Formation professionnelles des Industries Papetières).

Avec l'automatisation des machines, les recruteurs demandent de plus en plus de qualification pour savoir utiliser les techniques modernes de contrôle et de conduite.

Son salaire

Le Conducteur de machine à papier débutant touche le SMIC soit 1445 € brut mensuel. Cependant, son salaire dépend de son entreprise, de ses activités, de sa région, de son âge… La fourchette de salaire d'un Conducteur de machine à papier est de 1445 à 4000 € brut.

Son évolution professionnelle

Le Conducteur de machine à papier peut évoluer vers un poste de Chef d'équipe et encadrer le travail d'un groupe de conducteurs. Après plusieurs années d'expérience et grâce à un bon sens du management, il peut occuper un poste de Contremaître ou de Responsable de production. Il peut également changer de domaine d'activité et intégrer le service commercial pour occuper le poste de Technico-commercial.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...