Nice-Matin placé en redressement judiciaire

Le groupe de presse Nice-Matin qui publie Nice-Matin, Var-Matin et Monaco-Matin, est placé en redressement judiciaire, faute de versement de la part de son futur actionnaire majoritaire.

Le tribunal de Commerce de Nice vient de placer en redressement judiciaire la société de presse Nice-Matin et sa société de distribution Publinice-Services (PNS) ainsi qu'en sauvegarde judiciaire sa régie publicitaire, la société Eurosud Côte-d’Azur. 

Vendredi le Groupe Hersant Media, GHM, actuel actionnaire majoritaire du groupe, avait proposé d'avancer deux mois de trésorerie soit, d'aprés les syndicats, 2 millions d'euros. Mais GHM est finalement revenu sur sa décision.

Avec ces deux mois de trésorerie, GHM souhaitait donner davantage de temps aux repreneurs pour verser les fonds qui avaient été promis en février. Car le groupe Nice-Matin devait changer de main : le fonds d'investissement suisse GXP Capital et Jean Icart conseiller général, avaient été désignés en février repreneurs à 80 % du groupe Nice-Matin, les 20 % restant à GHM.  

Mais le premier versement de cet accord se fait toujours attendre ! Pour une transaction à hauteur de 20 millions d'euros, un acompte de 2 millions aurait déjà dû être versé dès le mois de mars. A ce jour, il n'en est rien. Jean Icart et GXP Capital ont reporté à maintes reprises la date de ce versement, évoquant les lenteurs du système bancaire suisse. 

Le groupe Nice-Matin emploie plus de 1 100 salariés. Elle a terminé l'année 2013 avec une perte d'exploitation de 6 millions d'euros. 

Avec ce placement judiciaire, les deux investisseurs ne sont pas écartés du rachat. Mais les administrateurs judiciaires étudieront les propositions d'éventuels autres investisseurs. La décision du tribunal de Commerce semble sonner comme un avertissement vis-à-vis des repreneurs.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...