Grève chez le papetier Canson (07)

Suite à l'annonce d'un plan de licenciement, les salariés ont choisi d'une journée "usine morte".

Depuis ce matin, venus en nombre, les salariés des papeteries Canson bloquent l'usine située à Annonay, en Ardèche, dans le Rhône-Alpes. À l'appel de l'intersyndicale CGT-CFDT, ils ont décidé d'une journée "usine morte" ce lundi.

Aujourd'hui, doit commencer la première réunion de négociations avec la direction sur le projet de plan de restructuration.

Jeudi dernier, le papetier a annoncé un projet de plan social avec la suppression de 58 postes sur les 270 que comptent les sites d'Annonay et de Saint-Marcel-lès-Annonay, au premier trimestre 2015.

Fin mars, la direction de Canson qui appartient au groupe papetier français Hamelin, propriétaire des marques Oxford et Elba, avait annoncé connaître des difficultés financières.

Elle avait voulu mettre en place un "accord de maintien de l'emploi" qui prévoyait le passage de 35 à 39 heures de travail par semaine avec gel des salaires sur une période de deux ans.

Cet accord avait été refusé, en juin, par plus de 92 % des salariés. Dans un entretien au Dauphiné Libéré, en avril, le directeur général du groupe Hamelin, Eric Joan, avait confirmé que cet accord avait pour but de ″réorganiser l’entreprise sans licencier″ et il avait affirmait que l’entreprise s’engageait ″à ne pas procéder à des licenciements collectifs pour raisons économiques″ si les salariés acceptaient certains compromis.

Le délégué CGT, Carlos Tunon, déclarait au Dauphiné Libéré, que le refus des salariés n’était pas surprenant : cette semaine de 39 heures, "dans l’accord, c’est une moyenne. Selon la période, on arriverait à des semaines de 48 heures."

Plus d'articles sur les chaînes :

Ardèche
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...