L'impression 3D est une révolution, mais pas celle que vous pensez

D'après Deloitte, l'impression 3D l'impression 3D devrait bien être un marché pour industriel et non pour particulier. Mais il va plus loin.

Le cabinet Deloitte, basé en Angleterre, a publié ses "Prédictions 2015" des technologies, médias et communications.

Il prévoit qu'en 2015 près de 200 000 imprimantes 3D seront vendues dans le monde, soit une hausse de 100 % par rapport à 2014.

Le cabinet, ensuite, confirme que l'impression 3D devrait bien être avant tout un service réservé aux entreprises. 

"Bien que l'impression 3D peut être considérée comme "la prochaine Révolution industrielle", la vraie révolution est pour le marché de l'entreprise, pas le consommateur."

Mais il prévoit que tout de même 70 % des unités seront vendues aux particuliers : la valeur en dollar des imprimantes vendues et leur utilisation seront fortement décalées sur le marché des entreprises.

En 2017, Deloitte estime qu'environ 90 % de la valeur de toutes les imprimantes 3D seront détenus par les entreprises et qu'elles produiront plus de 95 % des objets imprimés en volume et 99 % en valeur économique.

Le cabinet d'étude va plus loin dans ses prédictions.

Bien que susceptibles d'être la composante à plus forte croissance de l'impression 3D, l'objet manufacturé ne devrait même pas représenter 10 % des objets 3D imprimés.

90 % des objets seront des prototypages rapides et des éléments s'inscrivant dans les processus et les techniques de fabrication existantes (comme un moule). Les nouvelles technologies qui travaillent avec les processus existants sont presque toujours adoptées plus rapidement que celles qui exigent entièrement de repenser la façon de faire. 

Il estime que la limitation la plus importante des imprimantes 3D des particuliers est qu'elles ne peuvent produire des objets qu'à partir de un ou deux plastiques, et il n'y a tout simplement pas beaucoup d'objets de consommation réalisés uniquement avec de la matière plastique de faible qualité.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...