La papeterie d'Alizay (27) renaît !

Après plusieurs années de lutte des salariés, des élus et d'un industriel, l'usine de papier va connaitre une seconde vie.

Située dans le bassin de la Seine, près de Rouen, l'usine Alizay, spécialisée dans la fabrication de pâte à papier et de ramettes de papier A4, a été au centre d'un long feuilleton... 

En 2012, l'usine à l'arrêt depuis avril frôle la fermeture définitive. Son propriétaire le finlandais M-Real n'a pas donné suite aux projets de reprise de l'usine qui compte 330 salariés. C'est donc le conseil général de l'Eure qui, en janvier 2013, reprend le site, dont elle revend, dans la même journée, une partie au papetier thaïlandais Double A.

En juin de la même année, la production de ramettes redémarre après un an d'inactivité et Double A embauche 150 salariés, essentiellement des salariés licenciés par M-Real.

Le 9 février dernier, les élus du département ont validé la vente de la seconde partie de l’ancien site M-Real.
Il cède ainsi au papetier asiatique les 46 hectares qui comprennent l'outil de production de pâte à papier pour 4 227 000 euros et il vend la zone portuaire (4 ha) au Grand Port maritime de Rouen pour 227 000 euros.

Cette opération va permettre le redémarrage de l’usine de pâte à papier. La pâte à papier aujourd'hui acheminée depuis la Thaïlande sera produite à Alizay à compter de la mi-mai 2016.

De plus, cela permet la création d’une plateforme fluviale publique d'une capacité de 2,5 millions de m3 par an qui devrait garantir l'approvisionnement du papetier en matière première. Il est prévu qu'elle entre en activité début 2016.

Cette finalisation va également permettre le lancement d'une centrale biogénération sur le site. La production d'énergie permettra au groupe thaïlandais de gagner en rentabilité.

Double A a prévu un investissement de plus de 10 millions d’euros sur ce site.

"Au final, la réindustrialisation du site permettra d’obtenir un nombre d’emplois supérieur à celui d’avant la fermeture de M-Real" en 2012, assure le conseil général.

 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Eure
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...