Les usines finlandaises confrontées à une pénurie de fibres recyclées

© Paperinkeräys

La réduction de la consommation de papier a des répercussions sur la fabrication du papier recyclé.

Selon Finnish forest association, association forestière finlandaise, les fibres recyclées se font de plus en plus rares en Finlande.

L'entreprise finlandaise Paperinkeräys est responsable de la collecte du papier à l'échelle nationale.
Il y a quelques décennies, tout son chiffre d'affaires provenait de la gestion du papier recyclé. Mais depuis les années 1990, la société a dû ajouter de nouveaux services pour compenser la baisse de l'activité de papier recyclé.

"Actuellement, seule la moitié de notre chiffre d'affaires provient des fibres recyclées. À partir de 2008/2009, la quantité de papier graphique collectée a diminué de 10 % par an, et dans certains types de presque 40 %", explique Kyösti Pöyry, PDG de la société.

Taux de récupération du papier et carton en 1980-2013 en Finlande, par tonnes en vert et par pourcentage en orange. (Graphique de Forest.fi d'aprés les données statistiques annuelles de 2014 de Finnish Forest Research Institute)

"Nous avons combattu le déclin en commençant d'abord par récupérer les emballages en carton et en plastique puis en métal, en verre, les appareils électroniques et les palettes en bois. Nous sommes actuellement un fournisseur de gestion des déchets plein de sang."

Les volumes de collecte de papier recyclé en Finlande ont augmenté rapidement jusqu'en 2008.

Puis, le ralentissement économique et les nouvelles technologies ont commencé à faire baisser la consommation de papier. La production de journaux et magazines a diminué, la pagination a chuté, et de nombreux journaux sont passés au format tabloïd (la moitié des dimensions d’un journal traditionnel).

Depuis les années 1950, l'environnement de travail sans papier est en discussion souligne également le directeur. Au début, c'était preque qu'une idéologie mais aujourd'hui, cela devient de plus en plus concret. 

Actuellement, les usines sont obligées de s'adapter à la rareté de l'offre.

"L'industrie pourrait utiliser davantage de papier recyclé", estime Iiro Mattila, directeur des achats à l'usine Mänttä du papetier Metsä Tissue.

Une qualité de tri détériorée

Parallèlement à la diminution du volume, la qualité du papier recyclé reçu à Mänttä s'est également détériorée.

Le papier bureautique et pour magazine de haute qualité est moins important sur le marché alors que la part de papier journal est en hausse.

De plus, les ménages trient moins bien leurs déchets. "Lorsque le volume des papiers recyclés baisse, les perturbations dans la qualité deviennent plus importantes", déplore Tero Alvoittu, responsable qualité et environnement à l'usine Mänttä du groupe papetier Metsä.

Et il peut arriver dans les cas extrêmes que la totalité du papier soit abandonnée si le tri demande trop de travail.

Les Finlandais ont cependant appris à mettre leur papier dans le bac de recyclage. En 2013, le taux de récupération du papier en Finlande a atteint à un nouveau record : 80 % des papiers et cartons consommés en Finlande finissent par être recyclé, contre une moyenne européenne de 72 %.

Le papier recyclé toujours très apprécié

Bien que les montants aient diminué, les produits de papier en fibres recyclées ne sont pas sur le point de disparaître du marché finlandais.

"Les produits à base de papier recyclé ne vont pas disparaitre," assure Tero Alvoittu.

Il souligne que certains consommateurs veulent spécifiquement des produits fabriqués à partir de fibres recyclées. L'image positive du papier recyclé est profondément ancrée dans l'esprit du consommateur finlandais. 

"Les consommateurs considèrent le papier grisâtre plus écologique", explique Alvoittu.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...