Domino Printing passe aux mains de Brother Industries

Le constructeur anglais, sentant une pression de la concurrence trop forte, a préféré passer sous le giron du fabricant japonais.

Le fabricant britannique Domino Printing Sciences est racheté par le Japonais Brother Industries pour 1,03 milliard de livres (1,4 milliard d'euros).

Basé à Cambridge, au Royaume-Uni, Domino Printing emploie environ 2200 salariés dans 25 filiales dont des sites de fabrication au Royaume-Uni, Chine, Allemagne, Inde, Suède, États-Unis et la Suisse. En 2014, Domino Printing a réalisé un chiffre d'affaires de 350 millions de livres sterling.

Fournisseur de solutions d'identification produits, de traçabilité et d'impression numérique, Domino est présent sur de nombreux marchés notamment dans l'industrie agro-alimentaire, la boisson et la pharmacie.

Brother Industries qui affiche un chiffre d'affaires de 616,8 milliards de Yen (4,7 milliards d'euros) pour 2013, emploie 33 000 salariés et dispose de 17 sites de production et 52 filliales.

Fabricant à l'origine de machines à coudre industrielles, ce groupe fondé en 1908 produit aussi désormais des machines à écrire, des systèmes de webconférence, des solutions réseaux et contenus (systèmes de karaoké en ligne, cours de fitness pour centres sportifs, applications pour smartphones ou tablettes, etc.), des pièces industrielles et des imprimantes multifonctionnelles, laser et jet d'encre.

Avec cette acquisition, le Japonais espère se développer dans le secteur de l'impression numérique, secteur dans lequel la vitesse des investissements et la mise en place de la stratégie sont d'une grande importance, estime-t-il.

Commentant ce rachat, Peter Byrom, président de Domino, explique : "Domino est une société unique avec une solide feuille de route, qui s'est imposée dans la codification et dans l'industrie de marquage grâce à une innovation continue et une offre de solutions qui répondent aux besoins de ses clients.

Toutefois, avec l'adoption croissante de la technologie d'impression numérique, les marchés sur lesquels se situent Domino évoluent, et ils attirent une nouvelle sorte de concurrents qui ont une puissance de feu financière largement supérieure à celle de Domino.

Il est devenu de plus en plus clair que le maintien de sa position sur les marchés élargis exige de Domino de trouver le partenaire approprié qui apportera les compétences et forces complémentaires dans le secteur de l'impression numérique."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...