20 Minutes quitte Maury et Sego

Cela devait arriver. Newsprint commence déjà à bouleverser le secteur de l'impression presse et magazine.

Depuis plusieurs années, les imprimeurs Maury et Sego produisaient chacun 275 000 exemplaires de l'édition francilienne du quotidien 20 Minutes.

Mais le journal gratuit imprime depuis la rentrée la totalité de ces 550 000 exemplaires à l'imprimerie contreversée Newsprint du groupe Riccobono (lire Newsprint, tentative d'OPA de la CGT du Livre sur la CGT ?). Ce site, en production depuis mi-mai, est installé à Lieusaint.

Le journal 20 Minutes indique offrir "désormais une qualité d’impression "magazine" inégalée pour un quotidien".

Jean-Paul Maury à la tête du groupe du même nom relativise. La perte de ce travail produit jusqu'à mi-mai à Manchecourt dans le Loiret, sur l'un des sept sites d'impression Maury, n'a pas un impact trop important sur son chiffre d'affaires de 160 millions d'euros.

"Cela ne fait pas plaisir de perdre un client pour des raisons syndicales – ils étaient satisfaits de nos services –, mais ce n'est pas une catastrophe. L'impression de ce journal représentait le travail hebdomadaire d'une équipe sur quatre jours sur une rotative et nous en avons 36 machines."

Pour le groupe Sego, la donne est différente puisque l'imprimerie Sego située à Taverny est en redressement judiciaire depuis février (lire L'imprimerie Sego en difficulté).

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...