L'imprimé publicitaire, un choix écologique ?

Souvent pointé du doigt pour son coût environnemental, le papier est pourtant le matériau aujourd'hui le mieux recyclé en France. Selon une étude TNS Sofres de 2008, 62 % des fibres utilisées dans la fabrication des papiers sont issues du recyclage.

Le

L’impact environnemental engendré par la publicité papier a été mainte fois mis en cause par les associations de consommateurs et les pouvoirs publics. Selon un rapport de l’UFC-Que Choisir publié en 2014, les annonceurs français dépensent chaque année 2,9 milliards d’euros en prospectus publicitaires. Les principaux producteurs de prospectus sont les enseignes de grande distribution, du bricolage/jardinage et de l’ameublement.

Outre la répercussion des dépenses publicitaires sur le prix de vente des produits, l’UFC-Que Choisir rappelle que les prospectus papier occasionnent un coût pour être traités, financé bien sûr par les producteurs de pub, mais auquel participent également les ménages.

La modernisation de l’industrie papetière

De grands efforts ont toutefois été faits par la filière papetière dans la gestion des déchets. Ainsi sur les 10 dernières années, le recyclage des papiers et cartons a connu une progression annuelle moyenne de 1,4 % (source Copacel). Il en résulte que 60 % de la matière première utilisée par l’industrie papetière française est issue des papiers et cartons récupérés.

S’il reste du travail à faire au niveau du tri (moins d’un papier sur deux est trié en France), des investissements massifs ont été réalisés par les fabricants de papier ces vingt dernières années pour minorer l’impact environnemental lié à son utilisation. Ainsi 80 % des rejets dans l’eau ont disparu depuis 20 ans et les émissions de CO2 fossiles par tonne produite ont diminué de 50 %.

Contrairement aux idées reçues, l’industrie papetière française participe également à la gestion et au développement des forêts. Selon l’AFDPE (Association française des distributeurs de papier et d’emballage), l’essentiel du papier consommé en France est labellisé. Seuls 10 % des papiers utilisés en France seraient d’origine douteuse (source WWF). Il existe aujourd’hui de nombreux logos et labels garantissant l’utilisation de papiers certifiés provenant de forêts gérées durablement ainsi que la mise en œuvre d’exigences environnementales et sanitaires.

Reportage : Imprimé publicitaire écologique

La pollution invisible d'internet

Vos réactions
Ajouter un commentaire...

Braidy Eric 21 Décembre 2016
oui mais la distribution ?

Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO