Quand la Chine fait passer des messages politiques sur ses emballages alimentaires

Contrôles renforcés pour les pommes rouges Fuji en provenance de Chine.

Selon une information du Courrier du Vietnam, les pommes rouges Fuji de Chine seraient sous haute surveillance. Le Département des douanes de la province de Quang Ninh dans le nord du Vietnam a en effet demandé aux autorités de renforcer les contrôles des pommes rouges Fuji en provenance de Chine. En cause, les mentions écrites de l’emballage jugées non conformes et contraires au droit vietnamien et international, rapporte le journal.

"Les îles Diayou sont à la Chine"

L’emballage incriminé comporte une étiquette représentant l’image d’une île avec le drapeau chinois. En dessous de cette image, est indiquée la mention suivante, en anglais et en chinois, "les îles Diaoyu sont à la Chine".

Les îles Diaoyu – ou Senkaku comme les nomment les Japonais – sont un sujet de discorde entre la Chine et le Japon qui se disputent leur souveraineté en raison de leurs richesses supposées en gaz et en pétrole. Cette dispute territoriale engendre régulièrement des tensions entre les deux pays.

Des tensions auxquelles le Vietnam ne souhaite pas être confronté. « L’exploitation par la Chine du commerce du Vietnam afin de propager des informations sur un différend de souveraineté territoriale avec le Japon est contraire au droit international, mais aussi au droit vietnamien en ce qu’il est susceptible d’entraîner des conséquences préjudiciables pour les relations extérieures du Vietnam avec les pays concernés », indique le Courrier du Vietnam. Une note officielle a donc été envoyée à tous les services des douanes afin de contrôler strictement les emballages des pommes Fuji et de détecter toute infraction.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...