Record du monde de l'image couleur la plus petite jamais imprimée !

Cette image de 0,08 sur 0,115 mm est si petite qu'elle est invisible à l’œil nu. © Scrona/ETH Zurich

Des chercheurs ont réussi à imprimer une photo couleur en jet d'encre sur la surface équivalente au diamètre d'un cheveu. L'image est si petite qu'elle est invisible à l'oeil nu.

La course à l'impression la plus petite est belle et ben lancée.
Après les chercheurs danois qui ont reproduit la Joconde sur un carré de 0,05 mm en utilisant la technologie laser (lire L'impression à 127 000 dpi ou comment imprimer sur un cheveu), c'est au tour des Suisses, quelques semaines plus tard, d'annoncer avoir réussi à imprimer une image microscopique, par jet d'encre cette fois.
Et ils annoncent également être les détenteurs officiels du record du monde de l'image couleur la plus petite imprimée par jet d'encre, exploit homologué par le Guinness World Records Limited.

Une photo couleur de 0,08 sur 0,115 mm

Une équipe de l'École polytechnique fédérale de Zurich en Suisse a imprimé, au jet d'encre, une image couleur représentant des poissons-clowns autour de leur anémone de mer sur une surface aussi petite que le diamètre d'un cheveu.
Cette image a nécessité l'utilisation de la technologie d'impression 3D NanoDrip, inventée à l'ETH Zurich et commercialisée par l'entreprise nouvellement créée par l'établissement, Scrona.

L'image imprimée mesure un 0,0092 mm2 dans la zone, ou 80 x 115 µm (soit 0,08 x 0,115 mm). C'est environ la superficie d'une section d'un cheveu ou la surface d'un seul pixel d'un cran Retina. Étant si petite, l'image est totalement invisible à l'œil nu et nécessite un microscope spécial.

Des poissons-clowns aux couleurs éclatantes grâce aux QD

La scène aquatique imprimée est surprenante, ses couleurs d'une qualité de 24 bits sont très proches de la réalité.

Ce rendu est le résultat des points quantiques ou boîte quantique (QD pour quantum dot). Les QD sont des nanoparticules semi-conducteurs qui émettent une lumière dans une bande de longueurs d'onde très étroite. En changeant leur taille, les chercheurs sont arrivés à contrôler leur couleur. Les QD sont utilisés notamment dans les écrans plats.

Une résolution de 25 000 dpi

Pour créer les poissons-clowns et leur anémone, des couches de points quantiques rouge, vert et bleu ont été imprimées avec une résolution de 25 000 dpi, soit à une distance inter-pixel de 500 nanomètres.

Pour définir l'espace de couleurs de 24 bits, l'épaisseur des couches des points quantiques déposées devait être d'une précision subnanométrique, et ce pour chaque emplacement de pixel.

De nouvelles voies dans le secteur de l'affichage

Jusqu'à présent, il n'a pas été possible de traiter ces matériaux nanostructurés avec la précision incroyable, prouvée par ce record.

L'image imprimée par Scrona et ETH Zurich n'est pas seulement agréable à regarder, elle ouvre aussi de nouvelles portes vers l'utilisation des matériaux nanostructurés dans l'électronique et l'optique et en particulier dans le secteur de l'affichage.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...