Plan de départs volontaires sur le site ardéchois du papetier Canson (07)

Il pourrait concerner jusqu'à 41 salariés.

Le papetier Canson (groupe Hamelin) a annoncé vendredi 22 janvier lors d’un comité d’entreprise extraordinaire un plan de départs volontaires sur son site d’Annonay, en Ardèche (07).

"Ce plan de départ volontaire est en négociation depuis quelques mois et la direction a décidé de le mettre en application. Nous avons lancé hier le processus d’information et de consultation, qui a été suivi par un comité d’entreprise extraordinaire", nous a confié Carlos Tunon, secrétaire du Comité d’entreprise et délégué CGT.

Ce plan de départ concernerait 41 personnes sur 270. Tous les salariés de l’entreprise pourront y prétendre et ceux de plus de 56 ans bénéficieront d’un congé de reclassement de 12 mois. "Le plus important pour nous, c’est l’accompagnement des volontaires", précise Carlos Tunon.

Avant d’être mis en application, le plan de redressement doit encore être validé par la Direction du travail. Les salariés auront alors trois mois pour se porter volontaires.

En octobre 2014, 58 suppressions de postes avaient été déjà été envisagées sur les sites ardéchois d’Annonay et de Saint-Marcel-lès-Annonay dans le cadre d’un vaste plan de restructuration. Un plan suspendu suite à la mobilisation des salariés.

Depuis 2013, le groupe Hamelin a fermé trois sites français, à Troyes, Villeurbanne et La Monnerie-le-Montel, deux sites anglais et un en Italie. Et Bong, société spécialisée dans l’enveloppe dont Hamelin est l’actionnaire majoritaire, a aussi fermé sept usines en Europe, dont la Manufacture Modernes d’Enveloppes (51 salariés) située à Limoges en Haute-Vienne et Sepieter à Santes dans le Nord (33 salariés).

Plus d'articles sur les chaînes :

Ardèche
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...