Ces quotidiens qui ont supprimé leur édition papier

Ces dernières années, de nombreux quotidiens partout dans le monde ont disparu des kiosques. Certains totalement, d'autres de manière partielle.

Le

Mi-février, le quotidien britannique The Independent annonçait son intention de renoncer à sa version papier pour se consacrer exclusivement au numérique. Le 26 mars prochain, le journal publiera sa dernière version imprimée devenant ainsi le premier quotidien national britannique à embrasser un futur uniquement numérique.

Une tendance mondiale

The Independent rejoint la longue liste des titres de presse qui ont fait le choix d’arrêter leur version papier. Ces dernières années, plusieurs grands journaux et magazines dans le monde ont arrêté d’imprimer pour faire face à la chute des ventes et des recettes publicitaires.

Aux États-Unis, le quotidien Christian Science Monitor a été le premier à ouvrir la marche en abandonnant le papier en 2008. Il a été suivi par de nombreux magazines comme Newsweek en 2012 (qui est revenu au papier en 2014), le journal satyrique The Onion ou encore le National Journal.

Certains titres, comme le Times-Picayune de La Nouvelle-Orléans, ne publient plus que trois jours par semaine. La presse spécialisée suit la même tendance avec la fin des versions papier de magazines comme Penthouse ou American Photo Magazine.

On rencontre également le même phénomène au Canada. Le 31 décembre dernier, le quotidien canadien La Presse publiait sa dernière édition papier en semaine après 131 d’existence. Aujourd’hui, seule l’édition du samedi est encore imprimée en version papier.

En France, plusieurs quotidiens imprimés ont disparu des kiosques ces dernières années : le quotidien gratuit Metronews, France Soir, et le journal économique La Tribune qui n’existe plus qu’en version papier hebdomadaire et sur internet. Depuis le 1er janvier 2016, le Journal officiel (JO), qui depuis 1869 présente les textes juridiques du gouvernement français, n’est plus imprimé.

Impression partielle

Entre une édition quotidienne et la suppression totale du papier, de nombreux journaux choisissent une voie intermédiaire. Elle consiste à ne publier que quelques éditions par semaine, par exemple le weekend, et offrir parallèlement une offre continue d’information sur les supports numériques.

Selon, l’étude annuelle du cabinet américain Borrell auprès de 300 professionnels des médias et de la publicité, 68 % des personnes interrogées estiment que plus aucun quotidien ne publiera une édition papier tous les jours de la semaine d’ici 10 ans.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO