Les Japonais doivent choisir entre ces 4 logos pour les JO Tokyo-2020

Parmi ces quatre propositions, laquelle choisiriez-vous ?

Après le recalage en septembre du premier logo sélectionné pour les Jeux olympiques 2020 de Tokyo pour cause de plagiat, le comité d’organisation n’avait plus droit à l’erreur. Pour choisir la nouvelle identité visuelle des JO, le comité a organisé un concours qui a donné lieu à 14 599 propositions. Parmi elles, quatre ont été retenues. Les quatre finalistes ont chacun un double logo, le premier destiné aux Jeux olympiques, le second aux Jeux paralympiques.

Vote du public

À la manière d’une émission de télé-réalité, les Japonais vont maintenant pouvoir voter pour les emblèmes officiels de Tokyo-2020. Ils ont jusqu’au dimanche 17 avril pour se prononcer. Le comité de sélection rendra son verdict le 25 avril prochain.

Pour ne pas risquer à nouveau une accusation de plagiat, le comité s’est montré cette fois particulièrement vigilant sur le choix des dessins, avec la mise en place d’une série de contrôle des designs et des formats.

Pour ce concours, les participants avaient comme consigne de s’inspirer de la "Vision de Tokyo 2020" en s’appuyant sur sept idées : le pouvoir du sport, le Japon et Tokyo, la paix mondiale, le dépassement de soi, l’unité et l’intégration, l’innovation, la reconstruction et la capacité de s’élever. Voici les quatre propositions qui ont été retenues.

Composée d’un motif à damier bleu indigo, couleur traditionnelle japonaise, cette proposition mélange trois formes de rectangles et vise à porter le message de "l’unité dans la diversité".

Ce design a été imaginé dans le but d’exprimer le lien "entre le dynamisme des athlètes et la joie des spectateurs". Force mentale et physique, mouvement, vitesse, émotions euphoriques, telles sont les valeurs portées par ces deux logos.

 

Ces deux dessins ont été inspirés par les dieux traditionnels du Vent et du Tonnerre, figures emblématiques de la culture japonaise. Ils évoquent notamment le moment où l’athlète franchit la ligne d’arrivée.

Cette fleur belle-de-jour, très populaire au Japon, est ici stylisée pour représenter le parcours des athlètes qui murissent peu à peu pour atteindre le maximum de leurs capacités.

Le lauréat du concours recevra une récompense financière d’environ 7 400 euros et recevra une invitation officielle pour assister aux cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques et paralympiques.

Le premier logo sélectionné, créé par le graphiste japonais Kenjiro Sano, avait été recalé en septembre dernier pour cause de plagiat après plusieurs semaines de polémique.

La plainte était venue du créateur de l’identité graphique du Théâtre de Liège, en Belgique, qui avait estimé que le logo sélectionné pour les Jeux olympiques ressemblait étrangement à son propre logo. Olivier Debie, le graphiste belge, avait accusé M. Sano d’avoir copié sa création. Si ce dernier avait fermement rejeté l’accusation, le comité d’organisation avait cependant décidé de renoncer à l’utilisation du logo.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...