Bobst cible le marché d'Afrique occidentale

Samir Khoudja (à droite) est le directeur général de Bobst pour la région Moyen-Orient et Afrique.

Le fabricant de machines pour l'industrie de l'emballage et de l'étiquette ouvre un bureau au Nigeria pour se développer sur la zone Afrique occidentale et Afrique centrale.

Bobst voit l'Afrique occidentale, et le Nigeria en particulier, comme "un marché très dynamique". Le fournisseur d'équipements et services destiné aux fabricants d'emballages et d'étiquettes vient d'inaugurer une nouvelle succursale, à Lagos, Nigeria. 

Lors du bilan annuel 2016, Bosbt annoncait des investissements dans cette zone : "Nous voyons (...) le Moyen-Orient et l'Afrique comme une importante région, dans laquelle nous continuerons d'investir. Pour illustrer le potentiel de l'Afrique, en 2015, le taux de croissance de sa population a été de + 24,2 %." 

Au premier semestre 2016, le continent africain représentait 5 % du chiffre d'affaires du groupe. 

Bien qu'il dispose de plusieurs agences et représentations pour la vente et les services en Afrique, une seule filiale du groupe assumait toute la responsabilité des activités du constructeur pour toute cette région.

"En ouvrant une succursale à Lagos, la ville la plus peuplée du pays qui compte la plus forte population d'Afrique, nous allons nous rapprocher de nos clients, pour leur proposer un niveau de service encore supérieur", indique Samir Khoudja, directeur général de Bobst pour la région Moyen-Orient et Afrique.

Ce nouveau bureau de Lagos couvrira le Nigeria et la grande région Afrique occidentale, en proposant une assistance pré-vente et technique aux clients des presses feuille à feuille et rotatives Bobst.

"S'établir à Lagos était essentiel pour Bobst, et nous pensons que cette étape importante va nous permettre d'étendre davantage notre présence dans la région." 

La cérémonie d'inauguration du nouveau bureau coïncide avec le salon Propak Afrique occidentale, qui se tenait à Lagos du 20 au 22 septembre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...