Drone-vertising - les prints volants sont-ils l'avenir de la publicité ?

Au Mexique, la publicité prend de l'altitude. Les automobilistes ont pu apercevoir cet été des objets volants publicitaires survoler les files de voitures. Le drone-vertising va-t-il envahir nos routes ?

Le
Le drone-vertising, quand la publicité s'envole.

Quand la publicité s’envole

Des drones qui volent au-dessus des files de voitures, transportant des imprimés publicitaires – non ce n’est pas de la science-fiction, en fait ça existe déjà…

Certes, les automobilistes mexicains ont dû être surpris lorsque, coincés dans les embouteillages, ils ont vu ces machines volantes survoler les voitures avec des panneaux imprimés.

Sur les pancartes, des messages à connotations environnementales : "vous conduisez seul ? Voilà pourquoi vous ne voyez jamais les volcans", mais qui en fait, faisaient la promotion du nouveau service de covoiturage uberPOOL.

Au Brésil cette fois, c’est la marque Dove qui a fait décoller des drones, jouant le rôle de fausses cigognes avec dans leurs becs des sacs en toile contenant des produits de la marque.

Autre exemple au Canada où, lors d’une élection fédérale en 2015, des drones ont survolé une route embouteillée pour faire la promotion d’un candidat.

Quid de la législation ?

Ces évènements, bien qu’isolés, annoncent-ils une nouvelle ère publicitaire où les marques prendraient possession des airs pour faire leur promotion, à l’instar des banderoles d’avions publicitaires qui survolent les plages dès l’arrivée des beaux jours ?

Le phénomène porte déjà un nom, le "drone-vertising", et plusieurs entreprises aux États-Unis se sont lancées dans la brèche, comme DroneCast, basée à Philadelphie, qui propose ses bannières publicitaires volantes, ou la société Hoovy, qui a développé son propre drone appelé "Advatar".

Pas sûr cependant que les drones apparaissent de sitôt au-dessus des routes françaises. On imagine mal en effet que le procédé puisse être compatible avec la sécurité routière.

D’autres applications pourraient être envisagées, comme le survol de festivals, d’universités ou d’évènements publics, mais ici aussi se posent des questions liées à la sécurité et au respect de la vie privée.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO