Chute des revenus de la publicité papier pour le New York Times

Baisse des revenus publicitaires dans le papier, hausse dans le numérique.

Le groupe New York Times vient de publier ses résultats trimestriels. Des résultats plombés par la chute des revenus publicitaires du quotidien dans sa diffusion imprimé. Le chiffre d’affaires du groupe a baissé de 1 % à 363,5 millions de dollars par rapport à la même période il y a un an.

Baisse des revenus publicitaires papier, hausse du numérique

Le groupe enregistre une baisse de 19 % de son chiffre d’affaires publicitaire dans les supports papier. À l’inverse, le chiffre d’affaires de la publicité digitale a augmenté de 21 %.

Mais cette hausse ne suffit pas à compenser les pertes enregistrées sur les supports papier. D’un point de vue global, le groupe voit ses revenus publicitaires baisser de 8 %. Les supports numériques représentent désormais 36 % des revenus de la publicité du groupe.

Les recettes publicitaires d’impression, qui soutenaient les groupes de presse, sont en baisse depuis des années. Mais, comme le souligne le quotidien, la baisse s’accélère et les autres formes de revenus, dont la publicité numérique, ne permettent pas encore de combler l’écart.

Réorientation sur le digital

Avec 116 000 abonnés en ligne supplémentaires, le quotidien se concentre de plus en plus sur sa version numérique. Il prévoit dans les semaines à venir un projet rédactionnel dans le but de réorienter ses journalistes vers le numérique.

Fermeture des bureaux parisiens

Les résultats du groupe ont également souffert des coûts engendrés par la fermeture des bureaux parisiens du New York Times. Le quotidien a supprimé ses activités d’édition et de prépresse dans la capitale française, entrainant le licenciement de 70 personnes.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...