Neuf innovations récompensées au salon La Presse au futur

Les lauréats des Trophées de l'innovation presse 2016 le soir de la remise des prix le 23 novembre..

Kiosque numérique, Pure-player, magazine, quotidien... le palmarès des Trophées de l'innovation de la presse distingue cette année les formes de presse les plus diverses.

Le salon La Presse au futur (du mercredi 23 et jeudi 24 novembre 2016 au New Cap Event Center dans le 15e arrondissement de Paris) rend hommage aux meilleures innovations de l'année avec ses Trophées de l'innovation presse, concours soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication. Le nom des neuf lauréats 2016 a été dévoilé lors d'une grande soirée de remise des prix, à l'Unesco à Paris, le 23 novembre.

Trophée du lancement de l'année pour lesjours.fr
Animé par un collectif de huit journalistes venus de Libération, le site www.lesjours.fr est indépendant et sans publicité qui offre un journalisme de révélation exigeant et innovant.

Trophée de la meilleure innovation diffusion pour lirelactu.fr
Réalisé pour le ministère de l'Éducation, par l'éditeur de logiciels Milibris, lirelactu.fr est un kiosque numérique qui met à disposition des élèves de grands titres de la presse française et européenne. Cette plateforme est en accès gratuit par le wifi dans les collèges et les lycées.

Trophée de la meilleure innovation print pour Condé-Nast
Ce trophée récompense le pdg France de l'éditeur américain Condé-Nast, Xavier Romatet. "À l'heure du digital, il s'oppose à la réduction des coûts à marche forcée. Il privilégie la qualité du print à forte qualité et à forte sensualité, n'hésitant pas à promouvoir en public le print en France et à valeur ajoutée", explique La presse au futur. Le print est le support d'excellence de l'éditeur de magazines (Vogue, Glamour, GQ, Vanity Fair et AD).
Xavier Romatet indique à ce propos : "Condé Nast a besoin de la force de l'imprimé, car, comme toute marque de luxe, il nous faut un ancrage matériel et des rites de célébration. Si le digital est indispensable pour faire rayonner nos marques, l'influence vient avant tout du papier".

Trophée de la meilleure innovation digitale dans les produits marketés pour la cellule dataspot du Télégramme
Cette rubrique créée par Vincent Lastennet sur le site internet du quotidien régional de Bretagne Télégramme est dédiée au datajournalisme "qui permet en résumé de raconter des histoires à partir de bases de données en s'aidant d'un ordinateur", explique le journal.

Trophée de la meilleure innovation stratégique commerciale pour CB News
CB News, plateforme média spécialisée dans la communication et les marques, a augmenté de façon exponentielle son territoire commercial (annonceurs et abonnés) en 2016, grâce à différents événements.

Trophée de l'éditeur de l'année pour L'Équipe
Le quotidien sportif L'Équipe a pris le risque de changer le format de son édition papier (en septembre 2015) et a su se renforcer sur le web. Des paris gagnants puisque sur les neuf premiers mois de l'année 2016, le quotidien affiche une croissance de ses ventes de +3,84 %.

Trois trophées sont spécialement dédiés au 10e anniversaire du salon de la Presse au futur.

Trophée du titre de la décennie pour Mediapart
Le site Mediapart est un journal numérique indépendant et participatif, créé par des journalistes
et contrôlé par ses fondateurs. Son modèle économique, participatif, contributif et communautaire, a une dimension originale.

Trophée de l'entrepreneur presse de la décennie pour Franck Annese
Atypique, Franck Annese a lancé plusieurs titres ces dernières années et des titres très variés, mais toujours au style original qui se résume par trois H : humour, histoire, humain.
Sous la maison d'édition So Press, il a crée le magazine de foot So Foot (sortie en 2003), le magazine dédié au cyclisme Pédale ! (2010), le magazine sur le cinéma So Film (2010), le quinzomadaire Society (2015), et le magazine consacré au rugby Tampon ! lancé aussi en 2015.

Trophée du manager presse de la décennie pour Francis Morel
Après avoir redressé Le Figaro, il devient en 2011 président du Groupe Les Échos, qui voit ses comptes passer au vert dès 2014. "Mais Francis Morel est surtout un personnage emblématique de la profession, il a marqué la presse quotidienne nationale de son empreinte, notamment en rationalisant le secteur de l'imprimerie, en menant contre la Google tax un combat résolu et en consolidant les relations de la presse avec l'État" soulignent les organisateurs des trophées.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...