Fin de la grève à l'usine Munksjö Rottersac (24)

Après 10 jours de grève, un protocole d'accord a été signé entre la direction et les salariés.

La grève qui a débuté le lundi 2 janvier 2017 à l’usine Munksjö de Rottersac en Dordogne s’est arrêtée le jeudi 12 janvier. 

À l’issue des négociations qui se sont tenues mercredi 11 janvier, un protocole d’accord a été signé entre la direction et les représentants syndicaux. 

La principale revendication des grévistes était la réintégration d’un salarié licencié en raison de manquements aux règles de sécurité. Un licenciement jugé abusif par les autres salariés. Sur ce point, la direction n’a pas cédé :

"La direction ne transige pas avec les manquements aux règles de sécurité et c’est pour cette raison qu’elle n’a pas répondu favorablement à la principale revendication des grévistes.

Cependant la direction a pris des engagements en vue de favoriser le dialogue social et en matière de recrutement de personnel", ont indiqué les responsables du site.

Interrogé début janvier sur France Bleu Périgord début janvier, Christophe Lavignerie, délégué CGT du personnel, évoquait un dialogue très difficile dans l’entreprise depuis plusieurs années.

Créé en 1929, le site de Rottersac appartient au groupe Munksjö, l’un des leaders mondiaux de la fabrication de papiers de spécialité.

La papeterie de Rottersac est dirigée par Thierry Chassagne. Elle opère pour le marché des arts graphiques et des emballages avec la production d’emballages souples pour produits alimentaires et non alimentaires, de notes repositionnables, d’enveloppes à fenêtres et d’autres applications industrielles.

Environ 200 personnes sont employées sur le site.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...