De façonnier à imprimeur letterpress, une reconversion réussie

Spind est une imprimerie artisanale installée en région parisienne qui est passée en quelques années d'une activité de façonnage classique à l'impression typographique (letterpress).

Spind est une imprimerie artisanale installée en région parisienne qui s’est spécialisée dans l’impression typographique (letterpress). Max Métayer, qui travaille au sein de l’imprimerie avec son père et deux autres collègues, nous raconte comment l'entreprise s’est reconvertie dans le letterpress :

"Au départ, nous étions une structure de façonnage d’imprimerie très classique, nous faisions (et nous faisons encore) du pliage, brochage, pelliculage, rainage, etc. Mais le monde de l’imprimerie a profondément évolué ces dernières années et cette activité de façonnier déclinait. Il fallait donc trouver un moyen de rebondir.

Il se trouve que nous avions une ancienne platine Heidelberg. Un des employés de l’entreprise connaissait bien ce type de machine. Nous avons commencé par faire un peu de dorure puis nous nous sommes intéressés à ce qui se fait en Amérique du Nord, là-bas le letterpress est devenu très populaire, il existe de grosses structures qui ne font que ça. Peu à peu, nous avons développé cette activité et fait l’acquisition de nouvelles machines".

"Le letterpress représente environ 60 % de notre chiffre d’affaires"

Au fur et à mesure, cette activité letterpress de papeterie haut de gamme à forte valeur ajoutée a pris le pas sur l’activité façonnage, explique Max. "Aujourd’hui, le letterpress représente environ 60 % de notre chiffre d’affaires".

L’entreprise réalise un chiffre d’affaires d’un peu plus de 400 000 euros. "C’est la première année où notre chiffre d’affaires est en augmentation. Nous étions en baisse constante depuis 5 ans".

L’imprimerie Spind propose panel de produits qui s’étend de la papeterie (cartes de visite, correspondance, entêtes de lettres, etc.) au packaging en passant par la carte de vœux ou carton d’invitation sans oublier les brochures et autres documents commerciaux.

Une reconnaissance et une fierté dans l’activité artisanale

"C’est enrichissant de faire des produits haut de gamme. Cela nous apporte une forme de reconnaissance qui est très agréable. Par exemple, sur les commandes de cartons d’invitation, plus de la moitié des clients nous rappellent pour nous remercier. Nous n’étions pas habitués à ça dans notre activité de façonnier. Nous recevons des appels tous les jours, c’est très valorisant".

Un parc machine composé d’une platine et trois cylindres Heidelberg

Côté parc machine, Spind possède une platine et trois cylindres typographiques, toutes mises en conformité avec les normes de sécurité actuelles.

"Quand nous avons démarré, nous avions juste une petite platine T Heidelberg. C’est la machine emblématique de l’impression en letterpress."

Très polyvalente, la platine T permet d’imprimer de rainer, de découper et de numéroter. Elle sert principalement pour les petits formats (26x38 en format feuille).

Platine T Heidelberg.

Progressivement, l’atelier s’est équipé d’autres machines. Aujourd’hui, il comprend également un cylindre typographique Heidelberg KSD, qui permet d’imprimer en format 45x65 cm, et un cylindre Heidelberg SBB pour la dorure.

Le SBB est l’un des plus gros cylindres produits par Heidelberg durant l’ère de l’impression typographique. Il a été modifié et est aujourd’hui uniquement destiné à la dorure à chaud et en grand format (50x72).

L’imprimerie possède aussi une petite machine de contrecollage, une petite presse de dorure manuelle de chez Cannac, une pelliculeuse grand format (70x100), une plieuse Stalh, une assembleuse piqueuse et enfin un troisième cylindre SBG (72x52) qui sert uniquement pour le rainage et la découpe.

Cylindre KSD.

Cylindre SBB.

Cylindre SBG.

Une clientèle d’imprimeurs et d’agences

De par son activité de façonnier, la clientèle de Spind était composée au départ principalement d’imprimeurs. Aujourd’hui, les imprimeurs qui sous-traitent représentent environ 30 % de la clientèle. L’imprimerie travaille principalement avec des agences de communication.

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-et-Marne
Réagir à cet article :
Christophe Lebarbey - 03 Mars 2017
Une platine Heidelberg sans le " garde fou latéral " qui d'ailleurs sert aussi d'arret d'urgence de la machine...

Ajouter un commentaire...