Qu'apporte le label Imprim'Vert aux imprimeurs ?

Nous avons demandé à quatre imprimeurs labellisés Imprim'Vert de nous expliquer ce que leur apporte cette marque environnementale.

Le
Le nouveau label Imprim'vert

Créée en 1998, Imprim'Vert, la marque des imprimeurs respectueux de l'environnement, compte aujourd'hui 2188 labellisés ce qui correspond à environ 66 % des imprimeurs. À l'approche des 20 ans d'Imprim'Vert, nous nous sommes penchés sur ce qu'apporte ce label aux imprimeurs aujourd'hui.

Nous avons demandé à des imprimeurs labellisés Imprim'Vert ce que leur apporte ce label. Et ils sont unamines : le label Imprim'Vert est avant tout une philosophie.

"Redorer l'image du papier"

Antoine-Léonce Deprez, le directeur général de l'imprimerie Léonce Deprez qui travaille principalement pour la presse à moyen tirage, répond : ""Sur le marché de la presse, on ne nous réclame plus trop le label, sur les marchés publics si. En fait, nous sommes vraiment axés sur l'écologie – nous avons l'ISO 14001 (qui vise à mesurer et réduire les impacts sur l’environnement, ndlr). C'est donc un sujet qui nous tient à cœur.

Imprim'Vert permet de redorer l'image du papier. C'est de la communication. Si nous faisons passer le message à des jeunes que le papier ne pollue pas plus voire moins qu'internet, peut-être auront-ils plus envie de lancer un magazine qu'un site internet ?"

"Un plus intéressant"

Fabrice Caillias, le pdg de l'imprimerie Sodal située à Langon en Gironde, témoigne : "Ce label me permet de concourir à presque tous les appels d'offres. Et cela apporte à mes clients un plus intéressant : les agences de communication peuvent véhiculer le fait que leur imprimeur est un imprimeur soucieux de son empreinte environnementale. Même s'ils ne nous le demandent pas, je pense que c'est un critère de choix."

"Normal de recycler"

Jean-Pierre Ronzani, directeur général de Relais Graphique, imprimerie installée à Saint-Denis en région parisienne, explique : "Nous sommes Imprim'Vert parce que cela nous paraît logique d'être respectueux de l'environnement. Cela me paraît normal de recycler et de ne pas rejeter tous les résidus. Concernant la clientèle, plus personne ne me le réclame aujourd'hui. C'est plutôt une philosophie."

"Une étape d'un point de vue écologique"

Cependant, Florent Sylvestre, pdg de l'imprimerie Baron et fils, située à Clichy en Hauts-de-Seine, la deuxième imprimerie labellisée de France, nuance : "Ce label permet de faire savoir aux gens que l'on fait attention. C'est très bien de l'avoir, mais, en fait, ne pas l'avoir est illégal : le label Imprim'Vert n'est ni plus ni moins le respect d'une norme européenne pollueur-traiteur. Et Imprim'Vert ne fait pas de nous un imprimeur responsable de nos matières premières. Ça fait de nous un imprimeur responsable sur l'aspect recyclage. C'est très bien, mais ce n'est pas qu'une étape d'un point de vue écologique."

"Une bonne démarche pour l'imprimeur"

Côté Imprim'Vert, Matthieu Prevost, coordinateur national Imprim'Vert, nous explique : "Le label Imprim'Vert, c'est tout d'abord une volonté de la filière de s'engager sur l'environnement. Nous sommes sur un secteur qui a été très longtemps critiqué et Imprim'Vert a permis à la filière d'améliorer ses pratiques et de le faire connaître.

Il y a de plus en plus de pressions des donneurs d'ordre privé et public dans leur appel d'offres qui mettent en avant des critères environnementaux.

C'est maintenant tout un écosystème économique qui se met en place, une évolution de la réglementation environnementale qui se durcit, on parle d'achat responsable, d'économie responsable, d'écoconception… Et le label est déjà une bonne démarche pour l'imprimeur."

 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 1 photos
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO