Advertisement

L'imprimerie centenaire Farges est à vendre, à découvrir sur Vivastreet

Avec une presse à cylindre Babcock Printing de 1909.

Le
Presse à cylindre Babcock 1909.

Vous avez 45 000 euros et souhaitez investir dans une presse à cylindre centenaire ? L’imprimerie Farges, installée à Narbonne dans l’Aude (11), est à vendre. Cette annonce postée sur le site Vivastreet a retenu notre attention :

"Particulier vend une imprimerie, proche de la gare et à 5 minutes du centre-ville. Description : imprimerie de labeur, numérique, typographie. Travaux artistiques, faire-part, etc. Affaire créée il y a plus de 100 ans. Ouvrier depuis 1977 et propriétaire de l’imprimerie depuis 1990. Surface : 100 m2. Équipement : plus d’une centaine de casses. Typos avec caractères de plomb, un massicot, une platine typo, une presse de 1909. Imprimante laser duplicopieur."

Le patron de l’imprimerie, Roland Farges, prend sa retraite après quarante années de travail dans l’atelier. "Je fais du numérique et de la typo. Je travaille avec le moulin à papier de Brousses et Villaret, au-dessus de Carcassonne. Ils fabriquent leur papier à la main", explique-t-il.

L’imprimeur, qui travaille seul, compte des clients fidèles et aussi de passage (faire-part, prospectus, affiches jusqu’au format A3, brochures, calendriers, etc.) pour un chiffre d’affaires d’environ 50 000 euros.

Un parc machine qui a sa place dans un musée

Outre l’équipement moderne (duplicopieur, imprimante Epson, imprimante laser, massicot…), l’imprimerie peut se targuer de détenir une pièce rare, une presse à cylindre Babcock Printing de 1909. Cette presse de cinq tonnes au format 80 120 imprimait jusque dans les années 1940 l’hebdomadaire La République Sociale, tiré à 2 500 exemplaires. À l’époque, l’imprimerie comptait 13 salariés.

"C’est une machine assez rare. Plusieurs musées sont intéressés, mais le transport pose problème, car elle est très lourde".

Dans l’atelier, on trouve également des caractères en plombs (environ 200 casses) ainsi qu’une presse à platine Heidelberg des années 1950 sur laquelle l’imprimeur réalise de la découpe, de la perforation, du numérotage, des carnets ou encore des billets de tombola.

Une presse qui fait du cinéma

Enfin, l’imprimerie est équipée d’une petite presse à platine, l’ancêtre de l’Heidelberg qui, pour l’anecdote, est apparu dans le film Les Chants de Mandrin, sorti en 2012.

C’est l’histoire d’un contrebandier qui a été écartelé au 18e siècle. Lorsqu’il a été tué, ses amis ont écrit des chants qu’ils ont ensuite imprimés et vendus sur le marché. La scène de l’impression a été tournée à l’imprimerie sur cette presse. L’imprimerie Farges est à vendre au prix de 45 000 euros.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO