Les États-Unis jouent le protectionnisme sur les papiers d'imprimerie

Le ministère du commerce américain veut taxer davantage l'importation canadienne de papiers d'impression.

Le

L’administration Trump veut imposer des droits compensateurs sur le papier d’imprimerie venant du Canada. Une décision qui intervient après une plainte déposée par le producteur de papier américain North Pacific Paper Company. Le papetier estime que les producteurs canadiens sont notamment avantagés par le régime forestier.

Qu’est-ce qu’un droit compensateur ?

Un droit compensateur est un droit supplémentaire qu’impose un pays importateur afin de compenser les subventions gouvernementales du pays exportateur, lorsqu’il est estimé que les importations subventionnées causent un préjudice important à l’industrie nationale du pays importateur.

Protéger l’industrie locale, contrer le dumping

Un État peut utiliser le droit compensateur pour lutter contre le dumping et protéger l’industrie locale et nationale. Le dumping est une pratique qui consiste à vendre dans un autre pays à un prix inférieur à celui pratiqué dans le pays d’origine de l’entreprise. Le dumping est rendu possible notamment par les subventions à l’exportation pratiquées par les États.

Les douaniers chargés de taxer le papier d’imprimerie canadien

Au terme d’une première enquête, le ministère du commerce américain estime que les exportateurs canadiens de papier journal et de papiers d’impression bénéficient de subventions allant de 0,65 à 9,93 %. En se basant sur ces estimations, les douaniers américains devront donc taxer les importations de papier d’imprimerie canadien.

"Des pertes d’emplois dans le secteur de l’imprimerie aux États-Unis"

Au Canada, la mesure est vivement critiquée à la fois par le gouvernement et par l’industrie.

La ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland et le ministre des Ressources naturelles Jim Carr ont déclaré dans un communiqué commun être "profondément déçus" par la décision américaine. Ces taxes préliminaires concerneraient une vingtaine d’usines canadiennes, dont Résolu, premier producteur nord-américain de papier journal.

Ils prédisent un effet négatif direct sur les journaux américains et des pertes d’emplois dans le secteur de l’imprimerie aux États-Unis. La crainte porte sur le fait que les éditeurs et imprimeurs ne puissent absorber ces nouveaux tarifs et se voient donc contraints à réduire les couts et licencier.

Le porte-parole de Résolu, Seth Kursman a déclaré qu’une hausse du prix du papier aurait pour conséquence d’accélérer le phénomène de transition numérique.

Par ailleurs, le gouvernement canadien insiste sur sa volonté d’aider l’industrie du bois à multiplier ses échanges commerciaux avec d’autres marchés étrangers.

Le Canada est le premier producteur de papier journal au monde. Ces dernières années, l’industrie du bois a été impactée par la baisse de la demande américaine pour le papier d’imprimerie.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO