Greenpeace met en doute FSC et quitte la certification

Doute sur son efficacité, manque de transparence, mise en oeuvre non uniforme : l'association de protection environnementale met fin à son adhésion à la certification FSC bien que membre fondateur.

Le

Bien que Greenpeace International estime que le label FSC "peut être un outil utile" et que la certification forestière "mise en place de façon efficace" offre "une protection des droits humains et améliorer les pratiques de gestion forestière", l'organisation doute que la certification puisse toujours garantir une protection satisfaisante des forêts. Greenpeace International, qui est membre fondateur du label depuis 25 ans, se retire du Forest Stewardship Council (FSC).

"Greenpeace International n’a plus la certitude que le FSC peut toujours garantir une protection environnementale suffisante face aux multiples menaces qui pèsent aujourd’hui sur nos forêts", indique l'organisation dans un communiqué.

Un manque de transparence

L'organisation non gouvernementale de protection de la nature reproche également au label son manque de transparence. "La transparence est la base d'une responsabilité efficace, pour les systèmes de certification, les gouvernements et les entreprises, explique sur le site international Matt Daggett, responsable des campagnes sur les forets de Greenpeace International. Pour qu'un programme de certification soit considéré comme crédible en 2018, je crois qu'il doit publier de manière transparente les limites cartographiées des zones d'approvisionnement et des rapports d'évaluation pour permettre un suivi et une contribution externes. Nous appelons le FSC et tous les systèmes de certification à agir de toute urgence pour améliorer leur transparence."

Une application différentes suivant les régions

Et l'organisation regrette : "De plus, la performance de la mise en œuvre du label FSC n’est pas uniforme selon les régions : elle est particulièrement faible dans certaines régions à haut risque, en particulier lorsqu’on prend en compte la norme Bois Contrôlé FSC (FSC Mix ou FSC controlled wood)."

En réponse, FSC s'est dit regretter ce choix et indique qu'il reste le seul choix de Greenpeace International pour la certification de la gestion forestière.

Cependant, même si Greenpeace International se défait de son adhésion, ses bureaux nationaux sont libres de déterminer s'ils souhaitent poursuivre ou non leur engagement avec FSC. Dans certains pays comme le Canada, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande, Greenpeace restera membre de FSC International.

À l'heure de la publication de cet article, Greenpeace France ne nous a pas répondu sur sa position à ce sujet.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO