CP Bourg automatise la finition avec le BPM

Le BPM est un équipement commercialisé depuis le mois de mai qui automatise le processus de fabrication de brochures et de livres.

Le

CP Bourg la présente comme une machine de reliure unique sur le marché mondial. Exposé à la Drupa en 2016 et plus récemment à Graphitec, le BPM est une machine conçue pour permettre à l’imprimeur d’automatiser la finition. Elle vient d’être commercialisée au mois de mai.

Le fabricant a ouvert les portes de son usine belge d’Ottignies le 15 mai dernier pour présenter ce nouvel équipement. Le BPM est un équipement modulaire et évolutif qui permet de façonner directement à partir du tirage brut, en supprimant les traitements intermédiaires.

Réduire le temps de fabrication

Les feuilles grand format sont redimensionnées en des formats plus petits en un seul passage, permettant la création de livres et de livrets de formats variés à partir d’un support de taille unique. L’opérateur doit seulement charger un support de taille unique dans la presse et récupérer les livres et les livrets finis à la fin du processus.

Les fonctions du module comprennent la rotation, le repérage, la coupe, le rainage et le pliage. D’après le fabricant, ce type de production automatisée réduit le besoin de quatre opérateurs à un seul.

Le module peut être intégré dans une ligne de production complète (impression et finition) et permet d’accélérer le processus en supprimant l’étape du massicot avant le passage en finition et donc les files d’attente.

Pour l’imprimeur, le BPM permet, grâce à l’automatisation des processus, de réduire la charge de travail manuel, d’optimiser la productivité et de minimiser les coûts d’édition et les délais d’exécution.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO