Pollution de l'eau : la papeterie d'Étival-Clairefontaine (88) momentanément à l'arrêt

Des rejets de la papeterie d'Étival-Clairefontaine ont provoqué la mort de plusieurs centaines de poissons.

Le

Samedi 15 septembre, dans la Meurthe qui longe la papeterie d'Étival-Clairefontaine située dans les Vosges, les riverains ont constaté la présence de centaines de poissons morts. L'hypothèse d'une pollution de la rivière par une pollution en provenance de la papeterie a rapidement été confirmée.

Alertée dans l'après-midi, l'usine à papier vosgienne du groupe Exacompta-Clairefontaine a arrêté sa production.
"Ce samedi 15 septembre, nous avons constaté une détérioration brutale du fonctionnement de la station (forte hausse de la demande en oxygène), puis nous avons été prévenus de la présence de poissons morts dans la rivière. De notre fait, nous avons aussitôt stoppé les renvois de la station en arrêtant temporairement nos deux lignes de production", explique la direction.

Une vanne placée sur la cuve de stockage d’un adjuvant de fabrication avait fui durant la nuit de vendredi à samedi.
"Cet adjuvant s’est retrouvé en grande quantité dans la station d’épuration, et le manque d’oxygène s’est transféré dans l’eau de la rivière dont le niveau est très faible actuellement."

Aujourd'hui, l'une des deux machines à papier a repris du service et la seconde est en cours de redémarrage.

Le site de production d'Étival produit 165 000 tonnes par an de papier haut de gamme pour la bureautique, les impressions graphiques et la fabrication d’articles de papeterie.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO