Une nouvelle vie pour la rotative de l'imprimerie belge Delferrière

C'est une page importante qui se tourne mais le dirigeant a anticipé depuis plusieurs années la fin de ce marché.

Mise en vente en janvier, elle a rapidement trouvé preneur auprès d'un revendeur. La rotative de 28 ans de l'imprimerie Delferrière à Nivelles en Belgique devrait connaître une nouvelle vie à l'étranger, dans un pays d'Afrique du Nord comme la Tunisie, ou en Syrie pour produire des livres scolaires.

Upgradée quatre fois, cette presse bobine sans sécheurs de 57,8 cm de coupe (format tabloid) du constructeur américain Web Leader faisait il y a 10 ans travailler 20 personnes. Aujourd'hui, elle ne roule plus qu'une quinzaine d'heures par semaine pour imprimer quelques journaux d'information locale de municipalité et d'associations. Sa carrière en Belgique prendra fin le 31 mars prochain.

"C'est une machine qui est arrivée en même temps que la construction des bâtiments en 1991. C'est le premier gros investissement de ma carrière", se souvient Pierre Delferrière, le dirigeant.

Il poursuit : "Le marché coldset pour faire des journaux est un marché en déperdition. Nous constatons une baisse très forte des tirages et les frais pour entretenir une machine comme celle-ci deviennent trop importants. Fin mars correspond à la fin de contrats que nous avons avec une partie de nos clients et qui se tournent de plus en plus vers la communication digitale. Nous basculerons le reste de la production (50 %) sur la presse feuille du groupe. La qualité sera, de plus, meilleure."

Une transition vers d'autres marchés anticipée depuis longtemps 

Progressivement, depuis une dizaine d'années, Pierre Delferrière a investi sur les marchés de la feuille et du numérique grand format et créé trois autres entreprises rassemblées dans le groupe Media One Center.

Media One Center emploie 40 personnes et réalise environ 20 millions d'euros de chiffre d'affaires. En plus de l'imprimerie rotative Delferrière, il comprend l'imprimerie Avaux, spécialisée dans l'impression feuille, Picto Viva pour le grand format et Mediapub qui produit le "toutes-boîtes" comme disent les Belges, c'est-à-dire le courrier non adressé.

L'imprimerie Delferrière est pour l'instant "mise en hivernation", le chef d'entreprise n'incluant pas de la relancer dans quelques mois ou années avec de nouveaux services. Les salariés, eux, ont peu à peu été déplacés vers les autres départements du groupe notamment vers le grand format.

Car l'imprimeur, pragmatique, reste tourné vers l'avenir : "Oui c'est une page qui se tourne, mais c'est un déclin progressif de ce type d'impression. Il faut passer à autre chose !"

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...