Aux États-Unis, l'activité d'imprimeur n'est plus prise en compte dans les statistiques de l'emploi

L'agence estime que l'industrie graphique est trop modeste et trop concentrée pour être encore reprise dans les statistiques mises à jour.

Le bureau des statistiques du ministère du Travail américain a annoncé en début d’année que les activités d’imprimeur et de sérigraphe ne seront plus prises en compte dans les chiffres de l’emploi. L’agence estime que l’industrie graphique est trop modeste et trop concentrée pour être encore reprise dans les statistiques mises à jour.

« Depuis le début de la Grande Récession en 2008, le vaste secteur qui comprend l’imprimerie a perdu environ un tiers de ses emplois — plus que tous les secteurs, à l’exception de celui de la fabrication de vêtements », rapporte le Washington Post.

La fédération professionnelle Printing Industries of America réagit

La fédération professionnelle Printing Industries of America s’est dite déçue — mais pas surprise. Elle a souligné qu’avec 800 000 travailleurs, l’industrie graphique reste importante pour l’économie du pays. Elle prévoit pour 2019 une croissance du chiffre d’affaires de 1 à 2 %.

Pour Printing Industries of America, le bureau des statistiques se base sur une définition dépassée de l’industrie de l’imprimerie.

« L’imprimé a évolué et continuera d’évoluer en tant que média et les imprimeurs continueront de faire la transition avec une combinaison variée de processus, de produits et de services auxiliaires », a déclaré Michael Makin, président de Printing Industries of America.

Selon un récent sondage sur les priorités de l’industrie graphique américaine, il est très difficile pour les imprimeries de toutes tailles de trouver des travailleurs qualifiés et qualifiés pour pourvoir à des postes vacants ou nouvellement créés, précise la fédération.

Tableau issu du rapport sur l'industrie graphique 2019 publié par Printing Industries of America.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...